Récolter et conserver les pommes de terre de conservation - Minizap Annecy
Jardin

Récolter et conserver les pommes de terre de conservation

Après la plantation et le buttage, la récolte des pommes de terre de conservation est encore une opération fastidieuse dont ces tubercules ont le secret. Outre le déterrage et le nettoyage, il faut prévoir la manutention des cagettes remplies par les récoltes. Heureusement, ce petit exercice physique vous permettra de garder la patate pendant longtemps…

Si la pomme de terre primeur est une jeune fille à la peau douce et fine, la patate de conservation est en revanche une vieille mémère à l'épiderme rugueux et au cuir épais. « La pomme de terre qui est dans mon assiette n'a plus vingt ans depuis longtemps » (d'après Georges Moustaki).

L'âge de la maturité

Les pommes de terre de conservation doivent être capables de supporter un stockage de plusieurs mois, qui permettra de les consommer tout au long de l'automne et de l'hiver. Il faut pour cela qu'au moment de la récolte, le feuillage et les tiges soient entièrement desséchés, signe que la plante a complété son cycle végétal et que les tubercules ont atteint leur pleine maturité. À l'inverse, les pommes de terre « primeur » que l'on récolte et consomme à la fin du printemps n'ont pas cette faculté de conservation et se gâtent rapidement après le déterrage. Selon les variétés, la maturité est atteinte entre 90 et 120 jours après la plantation, ce qui correspond à peu près aux mois d'août et septembre. Notez qu'un printemps chaud et pluvieux aura tendance à avancer cette date.

Le temps de la récolte

La récolte des pommes de terre cultivées en pleine terre requiert l'utilisation d'une fourche bêche. L'opération doit être planifiée quand la météo prévoit plusieurs jours de beau temps et lorsque le sol est bien sec. Elle consiste à enfoncer verticalement la fourche à une trentaine de centimètres des tiges et de soulever la terre en ramenant le manche de l'outil vers soi. Ainsi, les tubercules sont amenés à la surface du sol où ils peuvent être ramassés. Plusieurs coups de fourches à différents endroits autour du pied sont généralement nécessaires pour retrouver toute la récolte. Les tubercules blessés par l'outil lors de la récolte doivent donc être consommés rapidement pour éviter le pourrissement.

Étalage de tubercules

Seules les pommes de terre de bon calibre, fermes et exemptes de toute blessure ou de trace de pourriture sont bonnes pour la conservation. Celles qui ont vu la lumière et qui ont verdi doivent être éliminées car elles contiennent de la solanine, un composant toxique. À peine récoltées, les heureuses élues doivent être étalées sur le sol et mises à « ressuyer » à l'air libre, à l'ombre, durant au moins une journée. Elles vont ainsi perdent un peu d'eau, et leur peau s'épaissir, ce qui va accroître leur capacité de conservation. Essuyez grossièrement le surplus de terre, puis stockez les tubercules dans un local ventilé, sombre, et dans une atmosphère fraîche comprise entre 7 et 15 °C. En outre, une légère humidité de l'air prolonge la conservation. Vous devez entreposer vos récoltes dans des contenants ajourés qui permettent une bonne circulation de l'air, y compris par le dessous.

Quartier sous haute surveillance

Durant le temps de la conservation, inspectez régulièrement les tubercules afin d'éliminer ceux qui présentent les signes de pourriture, qui pourrait se propager à tout le stock. Évitez de stocker vos patates trop près de pommes car leur teneur en éthylène favorise une germination prématurée. Avec l'apparition des premiers germes sur les tubercules vient le temps du flétrissement. Il est alors temps de les consommer ou alors de les conserver en tant que plants de semence.

Sous le paillis, la classe !

La récolte des pommes de terre cultivées sous un paillis épais peut se faire sans outils, en écartant simplement celui-ci avec les mains.

Benoit Charbonneau
Photos liées à l'article
© iStock/ City Presse
© iStock/ City Presse
Jardin

Le géant japonais

Si vous ne tardez pas, vous pouvez encore semer des radis d'hiver et allier l'original au productif en faisant pousser dans votre potager le radis japonais " Minowase Summercross ". Si vous menez bien ce daïkon géant, vous pourrez...
Lire la suite
Le géant japonais
Jardin

Tailler un mimosa en automne

Devant l'ampleur prise par le mimosa qu'il cultive amoureusement dans un grand pot, M. de T. avait décidé, en fin d'été dernier, de le tailler. Au printemps suivant, l'arbre n'a quasiment pas fleuri. Erreur fatale !
Lire la suite
Tailler un mimosa en automne
Jardin

Récolter, utiliser et conserver la verveine citronnée

Après avoir passé la belle saison à cueillir au gré de vos besoins les feuilles fraîches de la verveine citronnée, le temps est désormais venu d'en récolter tout le feuillage. Vous allez ainsi pouvoir la conserver afin de préparer...
Lire la suite
Récolter, utiliser et conserver la verveine citronnée