Recouvrir un talus avec des plantes grimpantes - Minizap Annecy
Jardin

Recouvrir un talus avec des plantes grimpantes

M. G. a utilisé le pouvoir recouvrant des plantes grimpantes pour cacher un vieux talus de gravats qu'il lui était impossible d'évacuer. À défaut de le faire disparaître, il l'a soustrait au regard.

Un vilain tas

Vestige datant sans aucun doute de la construction de la maison, un talus constitué de gravats en tous genres trône à l'arrière du jardin de M. G. Malheureusement, un accès trop étroit n'a jamais permis l'évacuation de cette infâme verrue. Le monticule, même recouvert d'une fine couche de terre, s'avère totalement inculte, et seules les herbes sauvages et quelques ronces osent y pousser.

Végétalisation impossible

Toutes les tentatives visant à végétaliser la butte se sont révélées infructueuses car il y a trop peu de substrat pour permettre aux plantes d'ornement de s'y développer. De plus, l'amoncellement des gravats génère des poches d'air en sous-sol où les racines se dessèchent. Enfin, on fait difficilement plus sec que ce drain géant où l'eau d'arrosage disparaît aussi vite qu'elle est versée.

Pas n'importe quelles plantes

Puisqu'il n'était pas possible de planter directement sur la butte, la solution est venue des plantes grimpantes. Quatre clématites « armandii » ont été installées dans le « vrai » sol, au pied du talus. Arrosées et amendées avec générosité, elles l'ont, en quelques années seulement, entièrement recouvert. Un tuteur a depuis été planté en haut de la butte afin que les clématites s'élèvent encore un peu plus, faisant du laid talus une sculpture végétale originale qui se couvre de fleurs parfumées au début du printemps.

Qui s'y colle ?

Toutes les espèces de plantes grimpantes peuvent être utilisées pour ce genre d'aménagement insolite, puisqu'à défaut de tuteur, elles s'avèrent toutes rampantes. Mais seules celles qui disposent d'un feuillage persistant sont occultantes toute l'année : le jasmin étoilé, le lierre, certains chèvrefeuilles, les hortensias grimpants, les clématites d'hiver, et dans les régions pas trop froides, l'akébia, l'holboellia ou le berberidopsis.

Benoit Charbonneau
Photos liées à l'article
© iStock/ City Presse
Jardin

Un blanc inattendu

Bien sûr, vous connaissez la lavande bleue, arbrisseau odoriférant emblématique du sud de la France. Mais connaissez-vous la lavande blanche (Lavandula angustifolia " Alba ") ? Issue de la même espèce, il s'agit d'une variété aux ...
Lire la suite
Un blanc inattendu
Jardin

Arroser les courgettes par aspersion

Si l'arrosage par aspersion n'est pas recommandé au potager, il n'est parfois pas possible de faire autrement. Mais n'ajoutons pas à cette solution de fortune les inconvénients de l'arrosage matinal.
Lire la suite
Arroser les courgettes par aspersion
Jardin

Ultimes semis de courge avant l'été : optez pour des variétés précoces

Au mois de juin, il est déjà trop tard pour semer la majorité des courges car leur longue maturation exige plusieurs mois de culture. Toutefois, il est encore possible de se tourner vers des variétés précoces capables de fructifie...
Lire la suite
Ultimes semis de courge avant l'été : optez pour des variétés précoces