DJI Mini 3 Pro, toujours plus haut - Minizap Annecy
Multimédia

DJI Mini 3 Pro, toujours plus haut

DJI assoit sa domination du marché des drones. Le fabricant chinois dégaine son Mini 3 Pro, un aéronef compact en diable, aux capacités de vol et de captation inédites.

Passé l'effet de surprise des premières années, les drones cherchent un nouveau souffle. Le secteur se divise désormais en deux grandes catégories : celle qui cible les professionnels, vers laquelle s'est tourné le Français Parrot, et celle qui vise un public exigeant. C'est sur cette seconde catégorie qu'a décidé de se concentrer DJI, le leader chinois, délaissant ainsi l'entrée de gamme sans doute vouée à rester anecdotique. Le Mini 3 Pro vient confirmer cette tendance. La première caractéristique qui frappe quand on prend le nouveau drone en main est… qu'il tient dans cette main. Une fois les ailes portant les quatre hélices repliées, le Mini 3 Pro mesure à peine 171 mm de large pour 245 mm de long et 62 mm d'épaisseur. Mieux, l'aéronef pèse tout juste 249 g. Ce choix ne doit rien au hasard. Au-delà de 250 g, la législation impose de passer un brevet (sommaire) de pilotage en ligne, de déclarer son matériel et interdit de voler au-dessus de groupes de personnes. L'importance de rester sous cette limite de poids est cruciale pour ne pas se fermer à une importante partie du public.

Agile et accessible

L'autre nouveauté notable est l'arrivée d'une télécommande inédite qui change la vie du pilote. Ce modèle permet en effet de se passer du smartphone pour se connecter à l'appareil et repose sur un écran 5,5 pouces afin de gérer les principales commandes. L'ensemble se met en route en un temps record et il faut à peine 30 s pour voir le Mini 3 Pro prendre les airs, cartographie GPS chargée et connexion active. Le Mini 3 Pro brille également par son agilité et sa capacité à éviter automatiquement les obstacles. L'observer évoluer dans les airs est bluffant, surtout si on rapporte ses qualités à la facilité sidérante d'utilisation. DJI a intégré de nombreux modes (spirale, cercle, suivi de cible, etc.), tous plus dynamiques les uns que les autres. Le fabricant a aussi soigné la partie vidéo. Le capteur de 48 Mpx est capable de filmer en 4k à 60 i/s, pour un rendu tellement flatteur qu'il pourrait satisfaire des professionnels. L'autonomie se met au diapason avec plus de 30 min de rayon d'action. Le Mini 3 Pro concentre ainsi tout ce que DJI sait faire de mieux et s'impose comme le meilleur drone du moment. Des bonnes dispositions qui ont un prix : comptez 999 € pour un modèle doté de la nouvelle télécommande.

Photos liées à l'article
© DJI
Multimédia

The Quarry, la peur au ventre

Avec Until Dawn, Supermassive Games s'est fait une bonne place au rang des studios capables de proposer une expérience vidéoludique unique. Vibrant hommage aux films d'horreur des années 80 et 90, le titre, davantage aventure ciné...
Lire la suite
The Quarry, la peur au ventre
Multimédia

Realme GT Neo 3, dans la cour des grands

Rien ne semble pouvoir arrêter Realme. Le fabricant chinois marche sur les traces de Xiaomi et se hisse aujourd'hui à la cinquième place des vendeurs de smartphones en France. Ce succès tient en grande partie au positionnement tar...
Lire la suite
Realme GT Neo 3, dans la cour des grands
Multimédia

Peut-on se fier aux mesures des montres connectées ?

Après une longue traversée du désert, les montres connectées connaissent un vrai regain d'intérêt. La multiplication des acteurs et les investissements importants des fabricants chinois ont entraîné une nette baisse des prix et de...
Lire la suite
Peut-on se fier aux mesures des montres connectées ?