Crédit immobilier : un apport plus important - Minizap Nord-Isère
Immobilier

Crédit immobilier : un apport plus important

Alors que les taux d'intérêt ont flambé en 2023, le profil des candidats à la propriété a nécessairement évolué, comme le démontre une récente étude du courtier en ligne Meilleurtaux.com.

Qui sont les acheteurs de 2023 ? C'est un état des lieux sous le signe de l'inflation que nous propose le courtier en ligne Meilleurtaux.com dans son étude parue fin février. Entre un coût de crédit plus élevé et des banques plus frileuses, les candidats à la propriété ont dû revoir leurs prétentions immobilières…

27 500 € d'apport médian

Explosion des taux d'intérêt oblige, le montant du capital emprunté a logiquement été revu à la baisse avec une enveloppe moyenne nationale estimée à 222 509 € en 2023, contre 240 089 € en 2022. De même, il a fallu présenter des dossiers en béton pour convaincre les banques et s'offrir son rêve immobilier. Dès lors, les heureux élus affichent des revenus plus importants, avec une rémunération moyenne de 4 846 € nets par mois pour un foyer emprunteur en 2023, soit près de 500 € de plus en 2 ans.
Mais c'est surtout l'apport qui a grimpé en flèche : 60 637 € en moyenne, contre 48 144 € en 2022, sachant que l'apport médian est lui passé de 19 975 € à 27 500 €. Comme l'explique Maël Bernier directrice de la communication et porte-parole de Meilleurtaux dans un communiqué : « Ce n'est pas une surprise, car face à la hausse des taux qui a fait diminuer notablement la capacité d'emprunt des ménages et des prix qui ont très peu baissé, les Français ont dû pour compenser, aller puiser dans leur épargne. Ils ont emprunté moins et apporté plus. » Pour autant, la part d'apport personnel a représenté à peine plus de 20 % du montant total des opérations en 2023.
Bien entendu, ces chiffres masquent d'importantes disparités en fonction des régions. Meilleurtaux.com cite par exemple le cas de la Bourgogne-Franche-Comté qui affiche le montant moyen emprunté le plus faible de France à 165 466 €, en dépit d'un apport tout de même important évalué à 34 522 €. À l'inverse, la région Grand-Est a octroyé des emprunts moyens à 190 860 €, pour un apport plus faible fixé à 33 954 €.

J.P.
Photos liées à l'article
© iStock / City Presse
Immobilier

Un prêt à taux zéro progressif mais complexe

Alors que le prêt à taux zéro, dit PTZ, devait s'éteindre fin 2023, le gouvernement a prolongé le dispositif jusqu'en 2027 et fait évoluer ses critères d'éligibilité non sans ajouter une bonne dose de complexité.
Lire la suite
Un prêt à taux zéro progressif mais complexe
Immobilier

Logements vacants, la lutte s'intensifie

Alors que de plus en plus de Français ne trouvent pas à se loger, le gouvernement a étendu la taxe sur les logements vacants afin d'inciter les propriétaires à remettre leurs biens sur le marché.
Lire la suite
Logements vacants, la lutte s'intensifie
Immobilier

Des propriétaires désireux de rénover

Entre des factures de chauffage de plus en plus salées, la perspective d'une moins-value et une conscience écologique croissante, les Français se disent prêts à s'engager dans la transition énergétique de leur logement.
Lire la suite
Des propriétaires désireux de rénover