Semer le poireau à chaud - Minizap Nord-Isère
Jardin

Semer le poireau à chaud

Les poireaux d'été se sèment à chaud, à la fin de l'hiver, se repiquent au printemps et se récoltent à partir du mois de juillet. C'est donc une course de fond qui commence par un semis en caissette.

Il y a plusieurs intérêts à faire ses propres semis de poireaux d'été. D'abord, cela permet, pour le prix dérisoire d'un sachet de graines, de produire le légume en masse. Ensuite, parce qu'on peut, dans les catalogues des semenciers, trouver un plus vaste choix de variétés d'été : poireau de Gennevilliers, jaune gros du Poitou, monstrueux d'Elbeuf... Il s'agit de poireaux hâtifs, moins rustiques que ceux d'hiver, mais dont la croissance est rapide et le goût assez fin. Le semis s'effectue à chaud, dans la maison ou dans une serre chauffée afin de hâter la germination. Si la levée est rapide, il faut que le substrat soit riche en nutriments afin de leur permettre d'atteindre rapidement, et sans s'étioler, la taille idéale pour le repiquage.

Le semis

Remplissez un bac à semis ou une caissette avec un mélange à parts égales de terreau et de compost mûr. Tassez légèrement. Semez les graines en les éparpillant à la volée.

La mise en culture

Recouvrez les graines avec à peine un demi-centimètre de terreau, puis tassez à nouveau. Arrosez en pluie fine, exposez votre caissette à la lumière afin d'éviter l'étiolement et garantissez une température de 13 °C minimum.

L'éclaircissage

Les poireaux ne vont pas tarder à lever densément, sous la forme de frêles tiges semblables à des fils. Deux semaines après la levée, éclaircissez de manière à ne laisser qu'une plantule par centimètre carré.

Le repiquage

Après les avoir déterrés délicatement, repiquez en pleine terre vos poireaux lorsqu'ils auront atteint le diamètre d'un crayon. N'oubliez pas de les habiller auparavant, en raccourcissant feuilles et racines d'un bon tiers.

« Si mars commence en courroux, il finira tout doux. »

Benoit charbonneau
Photos liées à l'article
© iStock / City Presse
Jardin

On plie les rames !

Voilà un support bien pratique pour accueillir la croissance des plantes grimpantes du potager, telles que les concombres, les cornichons, les petits pois et les haricots à rames, mais aussi pourquoi pas les tomates, et ailleurs d...
Lire la suite
On plie les rames !
Jardin

Doubler les tamaris à la plantation pour doubler la floraison

Au fond de son jardin, M. I. a planté une haie de tamaris. Afin d'en prolonger la floraison vaporeuse, il a mélangé deux espèces, l'une à floraison printanière et l'autre estivale. Pas bête !
Lire la suite
Doubler les tamaris à la plantation pour doubler la floraison
Jardin

Lutter contre le tigre du platane, c'est avoir un planning bien chargé

Le tigre du platane est un insecte piqueur qui, en se nourrissant de la sève de l'arbre, l'affaiblit et l'enlaidit. La lutte biologique contre ce redoutable fauve requiert toute une armée de minuscules auxiliaires qu'il faut savoi...
Lire la suite
Lutter contre le tigre du platane, c'est avoir un planning bien chargé