Jardin

Traiter l'oïdium avec de l'huile de coude et du bicarbonate de soude

L'oïdium est une maladie cryptogamique qui apparaît en fin de printemps, lorsque les conditions climatiques lui sont favorables. Traditionnellement, on s'en prémunit par des traitements préventifs. Néanmoins, et heureusement, il est possible d'en venir à bout par des traitements curatifs.

La meilleure manière de lutter contre l'oïdium est… d'éviter qu'il ne s'installe. Pour cela, les règles sont simples et communes à toutes les maladies cryptogamiques. Il ne faut pas trop serrer les plantations afin de favoriser la circulation d'air et éviter de mouiller les feuilles lors des arrosages. Et puis il faut effectuer des traitements « préventifs », un mot qui en langage de jardinier signifie « au cas où ». Mais si besoin, on peut appliquer contre l'oïdium des traitements « curatifs », mot qui en langage de jardinier signifie « j'aurai ta peau ».

Funeste feutre blanc

L'oïdium est une maladie cryptogamique provoquée par le développement de champignons microscopiques qui parasitent les plantes et les affaiblissent en se nourrissant de leurs cellules végétales. Son apparition est favorisée par un temps chaud et une forte humidité ambiante (rosée matinale, arrosage par aspersion en été…). Mais la maladie se déclenche également par temps sec, lorsque les écarts de températures entre le jour et la nuit sont importants, principalement en fin de printemps et en début d'automne, car ils favorisent l'apparition de condensation à la surface des feuilles. Les parties atteintes se couvrent alors d'un fin duvet blanc caractéristique, puis elles se déforment, se recroquevillent et se dessèchent. La croissance ralentit, les mises à fleurs et à fruits sont perturbées, la plante végète et meurt parfois.

Le bicarbonate à la rescousse

Rosiers, vignes, bégonias, fusains, lilas des Indes et bien sûr, toute la famille des cucurbitacées (courgettes, melons, courges, concombre…) sont parmi les victimes les plus fréquentes de ce parasite. Lorsque la maladie s'installe, en premier lieu, taillez et éliminez le maximum de feuilles contaminées. Vous pouvez ensuite traiter avec du bicarbonate de soude afin d'empêcher le champignon de se propager. Ce produit ménager miracle et bon marché n'est pas, à proprement parler, un produit fongicide qui tue les champignons. C'est un produit fongistatique, qui bloque leur développement. Le mode d'action est simple : son alcalinité rehausse temporairement le pH à la surface des feuilles, ce qui empêche la multiplication des spores. Aux doses préconisées, c'est un bon produit préventif et curatif, qui se dégrade rapidement au contact du sol, et qui n'a pas d'impact négatif sur les humains, les animaux ou l'environnement.

Un dosage à soigner

À des fins de traitement antifongique, une cuillère à soupe arasée suffit, soit environ 5 g pour un litre d'eau. Ajoutez une cuillère à soupe de savon noir, qui fera office de mouillant, afin d'amplifier l'adhérence sur le feuillage. Traitez tous les quatre à cinq jours jusqu'à la disparition du champignon. Respectez bien les dosages car le bicarbonate de soude se transforme en herbicide lorsqu'il est dosé plus fortement, et évitez de toucher les fleurs, dont les tissus sont très fragiles. Enfin, limitez les traitements au strict nécessaire car il semblerait que le bicarbonate puisse induire à long terme une carence en calcium et en magnésium dans le sol.

Benoit Charbonneau
Jardin

Une autre sorte de toile cirée

Donnez à vos plantes des airs de baroudeuses avec ces cache-pots en toile waxée, une matière textile imperméable enduite de cire. La toile est ainsi protégée des taches, de l'eau et des accrocs, tout en gagnant en rigidité. Une do...
Lire la suite
Une autre sorte de toile cirée
Jardin

Puis-je cueillir les fruits sur les branches qui dépassent dans mon jardin ?

Les branches de l'abricotier de mon voisin dépassent dans mon jardin. Ai-je le droit d'en cueillir les fruits ?
Lire la suite
Puis-je cueillir les fruits sur les branches qui dépassent dans mon jardin ?
Jardin

En début d'été, vous récolterez bien quelques noix vertes !

En ce début de mois de juillet, il n'est pas insensé de vouloir récolter quelques paniers de noix vertes. En l'état, immatures et immangeables, ces noix de la Saint-Jean offrent pourtant la possibilité de préparer des recettes un ...
Lire la suite
En début d'été, vous récolterez bien quelques noix vertes !