Vrac contre sac : les économies se ramassent à la pelle - Minizap Nord-Isère
Jardin

Vrac contre sac : les économies se ramassent à la pelle

Terreau, compost, gravier ou paillage, tout peut s'acheter en sac dans les jardineries. C'est bien pratique, mais à quel prix ? L'achat de ces mêmes produits en vrac diminue leur coût et en facilite l'utilisation pour peu que l'on s'organise bien. Sans compter que le vrac réduit l'usage des emballages plastiques.

Être en vrac, comme un gros tas, avachi et posé là, n'est pas l'apanage du téléspectateur. C'est aussi sous cette forme qu'il est le plus intéressant, si on en a la possibilité, d'acheter tous les substrats et agrégats nécessaires au jardinage.

L'affaire est dans le sac ?

De nombreux matériaux, amendements et substrats sont disponibles dans les jardineries sous la forme de sacs plastiques. Destinés à être chargés dans le caddie, puis dans la voiture, ces terreaux, fumiers, écorces de pin et autres agrégats emballés ont l'avantage d'être simples à transporter, peu salissants et conviennent pour tous les travaux qui ne nécessitent pas de gros volumes. L'inconvénient est leur prix relativement élevé, dû aux différentes opérations nécessaires à leur mise à disposition. Si bien que pour les gros travaux, il est nettement plus intéressant de se tourner vers le vrac.

Vrac d'agrégats

Le vrac, au jardin comme à l'épicerie, consiste à récupérer les produits à l'état brut, sans emballage. La plupart des agrégats (gravier, sable, tout-venant, pouzzolane…) sont disponibles en tas énormes chez les marchands de matériaux. Lors de gros travaux de jardinage (jardin sec, terrain de boule, allées…) les grosses quantités nécessaires sont directement chargées à la tractopelle dans la benne des camions de livraison ou de chantier. La marchandise est payée au poids, facturée à la tonne, après la pesée du véhicule. Mais il est également possible de charger soi-même, à la pelle, une remorque ou une poubelle d'agrégat. Les tarifs sont démesurément plus bas y compris pour le vrac livré à domicile, que ce soit en énorme benne ou en « big-bag » de 1 m³, 500 ou 250 litres.

Vrac d'amendement et de substrat

Les amendements et les substrats (terreau, compost, broyat…) peuvent être disponibles en vrac auprès des déchetteries ou des centres de traitement de déchets verts. Le chargement s'effectue de la même manière et dans les mêmes conditions. Là encore les prix sont incomparables, jusqu'à six ou sept fois moins chers ! Quant au fumier, on peut souvent le récupérer gratuitement auprès des centres équestres, à condition de le charger soi-même et de le laisser mûrir quelques mois car il est encore extra-frais.

Organisation en vrac

L'arrivée de gros volumes d'agrégats ou de substrats dans un jardin requiert un peu d'organisation. Il est important de bien réfléchir à l'endroit où la marchandise sera bennée, au plus près du chantier, car les derniers mètres se transportent toujours à la brouette ! Ainsi est-il parfois plus intéressant de louer un petit camion benne, qui vous permettra de déposer des petits tas de quelques centaines litres de gravier à différents endroits, plutôt que d'en faire benner dix mètres cubes à la même place. Les travaux d'étalement seront moins harassants !

À gogo

Installer une réserve de compost, de terreau ou de fumier à demeure dans le jardin est une bonne manière d'avoir toujours à portée de main un substrat ou un amendement de qualité, pour une somme modique. Vos travaux de rempotage, semis, plantation ou enrichissement du sol seront ainsi facilités et vous aurez la main plus généreuse. Attention cependant à l'appétit des sangliers que ce genre de tas de matière humifère peut attirer de très loin. Entourez-les d'une protection si votre terrain n'est pas clos.

Pas de couches chaudes sans vrac

La création des fameuses couches chaudes pour les semis précoces ne peut se faire qu'avec du fumier frais récupéré en vrac.

Benoit Charbonneau
Photos liées à l'article
© iStock/ City Presse
© iStock/ City Presse
© iStock/ City Presse
Jardin

La première des laitues

La " Gotte à graines noires " est une des laitues les plus précoces qui soient. Elle peut être semée en extérieur dès le mois de mars, et dès janvier sous châssis, pour vous permettre de récolter vos premières salades pommées à la...
Lire la suite
La première des laitues
Jardin

Mon romarin est-il mort de froid ?

Cet hiver, mon romarin est mort alors qu'il n'a pas fait si froid que cela. À quoi cela est-il dû ?
Lire la suite
Mon romarin est-il mort de froid ?
Jardin

Pour ou contre la taille hivernale des arbres fruitiers ?

En ce début de mois de mars, la taille hivernale des arbres fruitiers touche à sa fin. D'aucuns diraient qu'elle touche à sa fin de manière plus générale, car cette pratique, souvent facultative, peut être avantageusement remise à...
Lire la suite
Pour ou contre la taille hivernale des arbres fruitiers ?