Le grand retour de la frise murale - Minizap Nord-Isère
Maison

Le grand retour de la frise murale

Longtemps coincée dans la chambre des tout-petits, la frise murale s'en extirpe et s'invite désormais dans toute la maison, du salon à l'entrée, en passant par la salle de bains et la chambre des parents.

Abonnée aux chambres d'enfant au style incertain, la frise murale n'était plus la bienvenue dans notre décoration intérieure. Mais c'était sans compter sur l'éternelle répétition des tendances déco qui remettent cet élément mural au goût du jour. La frise débarque aujourd'hui dans le salon et le coin nuit des parents pour y apporter un peu de folie.

Un brin de fantaisie

Abstraite, à motifs, au milieu ou en haut du mur, en soubassement et même à la verticale, la frise est un atout décoratif pour habiller les cloisons de la maison. Destinée à l'origine aux chambres des bambins, elle avait perdu de sa splendeur à cause de son côté enfantin et un peu mièvre. Elle séduit pourtant à nouveau puisqu'on la retrouve désormais dans les pièces de vie, comme le salon et l'entrée, et même dans la chambre des adultes. Fini l'esprit puéril, la frise trouve son utilité partout pour dynamiser l'espace et souligner les détails.
Accessoire à part entière, elle se fond dans le décor ou, au contraire, contraste avec les couleurs de l'ambiance générale. Design, romantique, baroque, ethnique, naturelle, zen, bébé, géométrique ou graphique, la frise murale se coordonne facilement avec un papier peint de la même collection et habille avec délicatesse un mur peint. Elle peut aussi être utilisée tout simplement comme rappel des couleurs des éléments de décoration.

Pour délimiter l'espace

Mais la frise n'a pas qu'une vocation décorative. Son principal atout ? Elle modifie la dynamique des petits espaces, elle agrandit visuellement la pièce et réduit la hauteur de plafond. Par exemple, pour amplifier la sensation de grandeur, on optera pour une frise claire ou avec des motifs géométriques. À l'inverse, si l'on souhaite un lieu plus cosy, on choisira un modèle de couleur sombre ou avec des imprimés denses.
Aussi, la perspective ne sera pas la même selon qu'elle est placée à un mètre du sol ou à la limite du plafond. De manière générale, elle se colle au-dessus du sol pour renforcer l'effet de profondeur. On la choisit également horizontale le plus souvent, mais elle peut tout à fait être verticale, ceci afin de délimiter l'encadrement d'une porte ou d'une fenêtre par exemple. C'est aussi une solution intéressante pour « couper » une pièce en deux, comme une chambre partagée par deux enfants.

La frise se mouille

Dans la salle de bains aussi la frise fait son petit effet ! On la retrouve ici sur les carreaux qui habillent les murs. Version carrelage, elle se décline en une multitude de couleurs et de possibilités. Il est facile de jouer sur les textures en optant pour de la faïence qui imite la pierre, le béton, le bois ou encore le marbre. À l'horizontale ou à la verticale, en plein milieu du mur, en bas ou en haut, la frise peut aussi servir à délimiter des espaces dans les pièces d'eau.

M.K.
Photos liées à l'article
© Leroy Merlin
© Leroy Merlin
Maison

Un cache-pot en bois

Il ne faut pas grand-chose pour mettre en valeur ses plantes et embellir sa terrasse ou son jardin. Avec quelques planches de bois et des clous, vous pouvez fabriquer un joli cache-pot. Suivez le guide...
Lire la suite
Un cache-pot en bois
Maison

Pierre de lave, la roche design

Marbre, terrazzo, granit... les matières minérales ont la cote dans nos intérieurs ! Ce retour à la terre s'exprime encore une fois avec l'apparition de la pierre de lave dans l'aménagement de la maison et de la décoration. Décryp...
Lire la suite
Pierre de lave, la roche design
Maison

Le maximalisme à la conquête de l'excès

Comme pour s'affranchir de la dictature du minimalisme, le maximaliste s'empare de toutes les folies et excentricités déco pour donner à nos intérieurs un look unique et déjanté.
Lire la suite
Le maximalisme à la conquête de l'excès