Huawei MatePad Pro 13.2, la vie sans Google - Minizap Nord-Isère
Multimédia

Huawei MatePad Pro 13.2, la vie sans Google

Mis à mal par les conséquences de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, qui lui a valu de se voir interdire l'usage de technologies américaines, à commencer par les services Google, Huawei revient dans la course avec une nouvelle tablette haut de gamme reposant sur le système d'exploitation maison HarmonyOS.

Alors que le centre de gravité de l'univers des tablettes tactiles oscille entre deux grands pôles – Samsung et Apple –, Huawei tente de retrouver sa gloire internationale d'antan en faisant un pari audacieux avec la MatePad Pro 13.2. Le géant chinois, qui a été l'un des principaux dommages collatéraux de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine avec l'interdiction qui lui a été faite d'utiliser des technologies américaines, s'était recentré jusqu'à présent sur les objets connectés moins dépendants des Google Mobile Services (GMS). La MatePad Pro 13.2 tente une nouvelle incursion sans ces intégrations et s'avère être un choix cohérent face aux mastodontes du marché, tels que l'Apple iPad Pro, la Galaxy Tab S9 Ultra, voire la Lenovo Tab Extreme, avec un positionnement tarifaire premium tout aussi élevé de 999 €.

Le grand jeu

La MatePad Pro 13.2 se distingue par sa légèreté et son faible encombrement (580 g), malgré une diagonale d'écran impressionnante. Son design, alliant aluminium et fibre de verre, lui confère une élégance et une prise en main agréable, tout en résistant aux traces de doigts. L'intégration du stylet M Pen de troisième génération (vendu séparément à 99 €, mais souvent inclus dans des offres promotionnelles) enrichit l'expérience utilisateur par sa faible latence et sa précision, faisant de cette tablette un outil idéal pour la prise de notes et la création artistique. L'écran brille par sa qualité. Avec une résolution de 2 880 x 1 920 pixels et une luminosité pouvant atteindre 792 cd/m², il offre une lisibilité exceptionnelle dans toutes les conditions de lumière. Sans oublier le très agréable taux de rafraîchissement à 144 Hz.
Sous le capot, la tablette chinoise embarque le chipset Kirin 9000W, accompagné de 12 Go de RAM, garantissant une expérience utilisateur fluide et réactive, aussi bien en multitâche qu'en jeu. La connectivité wifi 6 et bluetooth 5.2 complète un tableau flatteur que l'autonomie de plus de 14 heures en usage continu ne viendra pas gâcher grâce à sa batterie de 10 000 mAh avec recharge rapide (88 W). Reste la question du système d'exploitation HarmonyOS 4.0, très convaincant et complet, mais qui est toujours amputé des services Google (Youtube, Gmail, etc.). Si vous n'en avez pas l'utilité, il n'y a aucune raison de ne pas intégrer cette excellente tablette dans le choix final.

City Presse
Photos liées à l'article
© Huawei
Multimédia

Harold Halibut, formidable loser

Près d'une décennie après avoir enchanté les festivaliers de l'E3, Harold Halibut débarque enfin sur PC et consoles nextgen. Et ça valait le coup d'attendre ! Les artisans de Slow Bros. nous livrent une oeuvre d'une singularité et...
Lire la suite
Harold Halibut, formidable loser
Multimédia

Asus Zenbook 14, un ultraportable bien sous tous rapports

Avec son Zenbook 14 Oled, Asus mise sur le récent processeur AMD Ryzen 7 8840HS pour proposer un ultraportable puissant et polyvalent. Si cette nouvelle déclinaison profite d'une belle dalle Oled et d'un châssis compact et qualita...
Lire la suite
Asus Zenbook 14, un ultraportable bien sous tous rapports
Multimédia

Tout savoir sur la vidéosurveillance algorithmique qui sera déployée lors des Je...

La vidéosurveillance algorithmique a fait l'objet de nouvelles expérimentations en région parisienne, notamment lors d'un match de football PSG-OL et d'un concert des Black Eyed Peas. Alors que les Jeux olympiques de Paris 2024 ap...
Lire la suite
Tout savoir sur la vidéosurveillance algorithmique qui sera déployée lors des Jeux olympiques