Les mobiles aussi ont besoin de leur antivirus - Minizap Nord-Isère
Multimédia

Les mobiles aussi ont besoin de leur antivirus

En 2023, ce sont près de 20 000 applications mobiles malveillantes qui sont passées à travers les mailles du filet de protection du PlayStore de Google sur Android. La firme de Mountain View ne semble pas en mesure de lutter seule contre les menaces de sécurité croissantes. Pour l'épauler, des solutions antivirus existent et se trouvent même être de précieux alliés sur l'iOS d'Apple.

Depuis le lancement de son magasin d'applications PlayStore en 2008, Google n'a eu de cesse de jouer au chat et à la souris avec les hackers, à travers une danse sinusoïdale où chacun, à tour de rôle, a pris un temps d'avance sur l'autre. Ces dernières années, les pirates et leurs applications malveillantes semblaient avoir repris la main. La situation est devenue à ce point hors de contrôle que la firme de Mountain View a décidé de donner un sérieux tour de vis. Les conditions d'accès aux développeurs se sont durcies, comme les protocoles de vérification. Le filet de protection des utilisateurs d'Android n'a toutefois pas le maillage assez fin pour filtrer toutes les menaces.
Selon le laboratoire de référence AV-Test, l'an passé, près de 19 000 applications comportant du code dangereux ont réussi à trouver leur chemin jusqu'au PlayStore. De quoi infecter plusieurs millions de téléphones et mettre en péril les données sensibles de leurs propriétaires… Les techniques sont nombreuses mais bien connues : des malwares espions, des campagnes de phishing dopées à l'IA, des écouteurs de SMS pour récupérer les codes d'authentification deux facteurs (2FA), l'utilisation en tâche de fond de l'appareil pour passer des appels frauduleux… L'imagination des hackers n'a pas de limite.
Face à cette hémorragie que Google ne semble pas en mesure de contenir seul, des solutions ont été développées, mais rares sont celles qui permettent de dormir sur ses deux oreillettes.

Les antivirus à la rescousse

Quatre antivirus sortent vraiment du lot grâce à leurs fonctionnalités de protection wifi, de pare-feu avancé, de VPN, de gestion des mots de passe, d'apprentissage des nouvelles menaces grâce à l'intelligence artificielle ou encore de filtre anti-phishing ou scam.
Le premier d'entre eux est sans conteste Bitdefender Mobile Security, dont l'efficacité est reconnue par la plupart des tests de laboratoires indépendants. L'interface est limpide, la protection en temps réel à la fois performante et peu gourmande en ressources. On regrette le passage du VPN dans une app séparée mais on se console avec la redoutable vigilance web et mail.
Aussi efficace mais peut-être un peu plus lourd, Norton 360 Mobile Security ne transige pas avec la protection. Quelques faux positifs sont à déplorer de temps à autre mais la présence d'un VPN illimité dès l'édition Standard compense ce zèle. On apprécie l'analyse des applications, des SMS à la recherche de liens frauduleux ou encore la protection wifi.
Dans le même ordre d'idée, Avast One se révèle être un excellent outil de sécurisation de son appareil mobile. La grande force de cet antivirus est son accessibilité aux néophytes. Elle irritera sans doute les plus aguerris sur le sujet, mais la solution permet d'appréhender les problématiques de sécurité de manière simple et compréhensible. En un simple coup d'œil, il est possible de voir les éventuelles failles ou faiblesses de l'appareil.
De l'autre côté de la fenêtre d'accessibilité, on trouve G Data Mobile Security. Les experts seront séduits par les innombrables options de configurations. On regrette simplement que G Data n'ait pas fait plus d'effort côté ergonomie et présentation générale.

Comment choisir ?

Le choix entre ces outils se fera sur des préférences personnelles, avec la garantie d'avoir une solution solide pour protéger son mobile Android. Les tarifs, quant à eux, sont sensiblement identiques, tournant, selon les promotions, aux alentours d'une trentaine d'euros par an. Ce classement vaut également pour iOS. L'écosystème d'Apple est moins exposé aux applications malveillantes, en raison d'une politique beaucoup plus hermétique, mais n'en demeure pas moins la cible d'attaques de plus en plus efficaces. Hélas, pour les mêmes raisons, les suites d'antivirus ne peuvent pas proposer les mêmes fonctionnalités que sur Android. Elles n'en demeurent pas moins des alliées efficaces dans la lutte toujours recommencée contre les hackers.

City Presse
Photos liées à l'article
© iStock / City Presse
© iStock / City Presse
Multimédia

Harold Halibut, formidable loser

Près d'une décennie après avoir enchanté les festivaliers de l'E3, Harold Halibut débarque enfin sur PC et consoles nextgen. Et ça valait le coup d'attendre ! Les artisans de Slow Bros. nous livrent une oeuvre d'une singularité et...
Lire la suite
Harold Halibut, formidable loser
Multimédia

Asus Zenbook 14, un ultraportable bien sous tous rapports

Avec son Zenbook 14 Oled, Asus mise sur le récent processeur AMD Ryzen 7 8840HS pour proposer un ultraportable puissant et polyvalent. Si cette nouvelle déclinaison profite d'une belle dalle Oled et d'un châssis compact et qualita...
Lire la suite
Asus Zenbook 14, un ultraportable bien sous tous rapports
Multimédia

Tout savoir sur la vidéosurveillance algorithmique qui sera déployée lors des Je...

La vidéosurveillance algorithmique a fait l'objet de nouvelles expérimentations en région parisienne, notamment lors d'un match de football PSG-OL et d'un concert des Black Eyed Peas. Alors que les Jeux olympiques de Paris 2024 ap...
Lire la suite
Tout savoir sur la vidéosurveillance algorithmique qui sera déployée lors des Jeux olympiques