Xiaomi Mi Air Purifier 4, une bouffée d'air frais - Minizap Nord-Isère
Multimédia

Xiaomi Mi Air Purifier 4, une bouffée d'air frais

Aucun front ne semble faire peur à Xiaomi, pas même celui des purificateurs d'air, dont l'attrait n'a fait que croître en ces temps de pandémie. Successeur du Mi Air Purifier 3H, le 4 ne permet malheureusement pas de filtrer les virus, mais s'avère tout de même utile pour rendre l'air d'une pièce bien plus pur.

Fort du succès du Mi Air Purifier 3H, Xiaomi poursuit son incursion sur le terrain des purificateurs d'air, avec le Smart Air Purifier 4. La formule reste similaire, mais cette nouvelle génération corrige certains des défauts de l'ancienne. À commencer par le bruit, notamment pour le mode nuit, qui passe à 32 db. Autre différence de taille, en plus du mode automatique, il est désormais possible de choisir entre trois modes de filtration : faible, moyenne et élevée. L'interface est malheureusement toujours aussi austère et peu intuitive.

Une filtration efficace

Le Smart Air Purifier 4 est également capable de projeter des ions négatifs afin d'accélérer la purification de l'air. Concrètement, ces anions se fixent aux poussières et aux particules fines, élevant ainsi leur masse et changeant leur polarité. Les éléments polluants sont alors attirés vers le sol et les murs, extraits de l'atmosphère ambiante. Le Xiaomi est capable de purifier environ 140 m2 ou d'assainir une pièce de 20 m2 en 10 min. L'appareil convient de toute façon assez bien aux grands espaces ; sa carrure étant pour le moins imposante (52 cm de haut, environ 4 kg). La plupart des fonctionnalités se contrôlent depuis l'application maison Mi Home, qui regroupe tous les appareils Xiaomi. Elles sont basiques (analyse de la qualité de l'air, démarrage à distance, programmation, etc.), mais l'interface est intuitive et simple d'utilisation. Le système de filtration reste identique à la version 3H, à savoir un filtre multicouche cylindrique avec un préfiltre, un dispositif HEPA et un filtre de charbon actif. L'air est ainsi purifié de 99,97 % des particules fines (0,3 µm). Ce n'est pas suffisant pour débarrasser une pièce de l'éventuelle présence du Covid-19, le virus ne mesurant qu'entre 0,06 à 0,14 µm, mais c'est largement assez pour assainir de nombreux éléments polluants à l'origine de troubles respiratoires. Le charbon actif permet en outre de fixer les mauvaises odeurs, même la fumée. Le filtre multicouche a une durée de vie de 6 à 12 mois et il faut compter environ 40 € pour son remplacement. Peu bruyant, efficace, économe (entre 4,6 et 15 W), ce Xiaomi Smart Air Purifier, vendu 200 €, s'impose comme une référence.

Photos liées à l'article
© Xiaomi
Multimédia

MultiVersus, un concurrent à Super Smash Bros.

Super Smash Bros. le jeu de combat en arène de Nintendo, est l'un des plus grands succès de l'éditeur japonais. La recette est simple : des combattants issus de l'univers du géant nippon s'affrontent dans une arène et doivent en é...
Lire la suite
MultiVersus, un concurrent à Super Smash Bros.
Multimédia

Étudiants, les meilleures extensions pour navigateur web

Les étudiants peuvent aujourd'hui puiser des ressources inestimables de connaissances sur internet pour mener leurs recherches. Mais si l'abondance de biens ne nuit pas, la profusion d'informations peut toutefois être un écueil à ...
Lire la suite
Étudiants, les meilleures extensions pour navigateur web
Multimédia

Ecovacs Deebot X1 Omni, le roi des aspirateurs

Le Deebot X1 Omni est l'aspirateur-robot le plus évolué du catalogue Ecovacs. Ses promesses sont nombreuses : aspiration impeccable, autonomie record, lavage du sol, cartographie parfaite grâce au télémètre laser... Toutes les fon...
Lire la suite
Ecovacs Deebot X1 Omni, le roi des aspirateurs