Bibimbap, des saveurs made in Corée - Minizap Chambery
Cuisine et vins

Bibimbap, des saveurs made in Corée

Oubliez les bò bún et les pad thaï. Le nouveau plat asiatique à la mode, c'est le bibimbap ! Ce met traditionnel coréen se compose la plupart du temps de riz, de viande marinée (généralement du bœuf), de légumes sautés, d'œuf et de sauce pimentée. Mais aujourd'hui, de plus en plus de restaurateurs n'hésitent pas à proposer leur propre version, en ajoutant et enlevant des ingrédients au gré de leurs envies.

Comment réaliser son bibimbap ?

Pour réaliser un bibimbap traditionnel, vous aurez besoin de 125 gr de riz rond, 125 gr de bœuf haché, 60 gr de shiitakés, une carotte, une courgette, un demi-oignon, un œuf, une gousse d'ail, d'huile de sésame, de sauce soja et de miel.
Commencez par faire cuire le riz selon les instructions du paquet. Prenez ensuite votre viande et faites-la mariner dans un mélange d'huile de sésame, de sauce soja, de miel et d'ail haché pendant trente minutes. Coupez vos légumes en julienne et faites-les revenir dans une poêle avec de l'ail et de la sauce soja. Dans une autre poêle, faites également cuire la viande.
Une fois tous les aliments prêts, munissez-vous d'un grand bol et mettez le riz au fond. Ajoutez par-dessus les légumes et la viande. Préparez ensuite un œuf au plat et déposez-le au centre du bol. Finissez par une petite cuillérée de sauce gochujang, disponible dans les épiceries asiatiques. Le bibimbap se déguste à l'aide de baguettes ou directement à la cuillère.

Une recette personnalisable

Si vous êtes végétarien ou vegan, il est bien entendu possible d'adapter la recette. Pour remplacer la viande, misez par exemple sur le tofu, le poisson ou les crevettes.
Il est également possible de changer le bœuf par du poulet, du porc ou du canard, ou de mettre d'autres légumes, comme des épinards, des concombres, des radis, des brocolis, du chou chinois ou des pousses de soja.
Même chose pour la sauce : si vous avez le palais sensible, préférez le sirop de prune coréen (maeshilcheong), plus doux.

Sarah Barbier
Photos liées à l'article
© iStock/City Presse
Cuisine et vins

L'oursin, un coquillage qui ne manque pas de piquant

Le début de l'automne marque aussi la saison des coquillages ! Et parmi eux, l'oursin fait figure de curiosité. Le goût de son corail ne laisse personne indifférent et son utilisation en cuisine est pléthorique. Présentation.
Lire la suite
L'oursin, un coquillage qui ne manque pas de piquant
Cuisine et vins

Que cache le surimi ?

En salade ou à grignoter, le surimi, on en raffole ! Avec 2,9 kg par an et par foyer, les Français sont d'ailleurs les premiers consommateurs d'Europe. Mais, contrairement à ce que l'on pourrait penser, ces petits bâtons orangés n...
Lire la suite
Que cache le surimi ?
Cuisine et vins

Les petits secrets de la châtaigne

Pour donner à vos recettes un irrésistible petit goût d'automne, rien de tel que d'y ajouter une note de châtaigne ! Sous forme de farine, de crème, de sirop ou entière, elle s'incorpore aisément à toutes vos préparations sucrées ...
Lire la suite
Les petits secrets de la châtaigne