Parcoursup : faites vos voeux en connaissance de cause - Minizap Chambery
Emploi

Parcoursup : faites vos voeux en connaissance de cause

La course Parcoursup est lancée et les élèves de Terminale doivent prendre des décisions décisives pour la poursuite de leurs études ! Mais comment faire les bons choix ? Et comment se distinguer de tous les autres candidats ? On fait le point.

Le second semestre des élèves de Terminale a tout du marathon ! Alors que le calendrier Parcoursup fixe plusieurs échéances successives visant à prévoir l'admission dans un cursus supérieur, les lycéens doivent faire des choix d'orientation qui les engageront pour les années à venir, et ce, avant même de passer le bac. Or, savoir vers quelles études on souhaite s'orienter n'est ni forcément une évidence, ni une mince affaire…

Perte de repères

D'après un sondage Ifop réalisé au cours de l'été 2023 pour la plateforme de soutien scolaire Sherpas.com, 37 % des parents de collégiens et lycéens déclarent que le parcours d'enseignement supérieur de leur enfant n'est pas encore décidé, voire carrément inconnu. Il faut dire que le système scolaire a énormément changé ces dernières années, brouillant les repères des familles. L'entrée en scène de Parcoursup a notamment rebattu les cartes et plongé les foyers dans des démarches prospectives souvent mal appréhendées.
Résultat : « Bien que les dernières réformes incitent les familles à réfléchir à l'orientation de leur adolescent dès la Seconde, on constate un manque d'anticipation qui peut nuire aux lycéens », commente Étienne Porche, le cofondateur de cette plateforme qui propose de nombreux contenus gratuits et conseils pour s'orienter dans le système Parcoursup. Et d'expliquer qu'à l'inverse, les parents doivent avoir un rôle proactif : « Il faut pousser son enfant à l'introspection et à la réflexion le plus tôt possible sur ce qu'il veut faire. »

Un travail continu

Pour remédier au problème, il faut changer d'état d'esprit : « Il faut prendre conscience que c'est le travail continu et le dossier scolaire de toutes les années de lycée qui comptent », dixit Étienne Porche. En effet, non seulement 40 % du résultat au baccalauréat dépend aujourd'hui du contrôle continu en Première et Terminale, mais l'acceptation des vœux Parcoursup est aussi basée sur ces résultats. Certaines formations sélectives peuvent même demander les notes de Seconde pour départager des candidats. En outre, les appréciations des professeurs présentes dans le dossier scolaire peuvent aussi avoir leur importance. Prenez garde en outre à l'effet de relâchement au dernier trimestre qui peut être préjudiciable !
Rappelons enfin que même une fois ce cap passé, la sélection est redoutable à l'issue de la première année d'études supérieures, avec un taux d'échec record. Mieux vaut donc apprendre au plus tôt à fournir un travail régulier et ne pas laisser s'installer de graves lacunes qui pourraient devenir handicapantes post-bac.

S'informer pour s'orienter

Une fois ces prescriptions en tête, il faut aborder la phase des vœux Parcoursup avec le plus grand sérieux. Pas question de formuler des souhaits par défaut alors qu'ils vont déterminer les 3 à 5 prochaines années d'études ! Selon le cofondateur des Sherpas.com, « le résultat n'est jamais assuré, c'est pourquoi il faut avoir au moins 3 scénarios de choix possibles ». Et pour ce faire, ne vous contentez pas des forums de formations, il est essentiel de multiplier les journées portes ouvertes organisées par les établissements convoités. C'est en effet le meilleur moyen de se confronter à la réalité et de dépasser les idées reçues en rencontrant des professeurs mais aussi des élèves. Ces événements peuvent ainsi vous aider à confirmer votre choix ou au contraire vous permettre de réaliser ce que vous ne souhaitez pas, ce qui est tout aussi important.

Un dossier soigné

Comme on l'a vu, ne formuler qu'un seul vœu Parcoursup est extrêmement risqué ! Vous devez envisager plusieurs options. Attention également à ne pas cibler que des filières très sélectives au risque de vous retrouver sans solution. La plateforme propose d'ailleurs des formations similaires afin d'aider les lycéens à élargir leur recherche.
Le système impose également de justifier les choix formulés. Et là encore, il ne faut pas prendre la démarche à la légère ! Ce « projet de formation motivé » consiste en effet à écrire des mini-lettres de motivation pour chaque vœu qui seront dûment examinées par les établissements d'enseignement supérieur. Il convient donc de prendre le temps de les personnaliser et d'éviter les banalités. Montrez plutôt en quoi ce choix vous tient à cœur et pourquoi il faut vous donner votre chance. Dans ce cadre, n'hésitez pas à valoriser vos expériences extrascolaires – petits boulots, bénévolats, stages ou mêmes voyages – en expliquant ce qu'elles vous ont apporté et en montrant si possible leur cohérence avec votre projet de formation.

Julie Polizzi
Photos liées à l'article
© iStock / City Presse
© iStock / City Presse
Emploi

Les conventions collectives : comment ça marche ?

L'immense majorité des salariés sont couverts par une convention collective en France. Pour autant, ces textes restent méconnus de bon nombre d'actifs, alors même qu'ils régissent notre vie professionnelle. On reprend les bases !
Lire la suite
Les conventions collectives : comment ça marche ?
Emploi

Faciliter l'accès aux aides à l'embauche

L'État a mis en place différents dispositifs de soutien à l'embauche afin de lutter contre le chômage. Bémol : il n'est pas toujours simple de s'y retrouver dans l'empilement de programmes ! Afin de faciliter les démarches des emp...
Lire la suite
Faciliter l'accès aux aides à l'embauche
Emploi

Indemnités d'arrêt de travail : un délai de carence variable

Une maladie ou un accident vous empêche de travailler ? Heureusement, des indemnités compensent votre perte de salaire. En fonction de votre situation, un délai de carence va toutefois s'appliquer. Focus.
Lire la suite
Indemnités d'arrêt de travail : un délai de carence variable