Monétiser son jardin, le bon plan estival - Minizap Chambery
Immobilier

Monétiser son jardin, le bon plan estival

Vous avez la chance de posséder un espace vert attrayant et vous cherchez à arrondir vos fins de mois ? La mise en location de votre jardin pour des événements ponctuels est à portée de clic !

Alors que les solutions d'hébergements chez les particuliers sont aujourd'hui devenues aussi courantes que d'aller à l'hôtel ou en gîte, un autre type d'offre prend de l'essor : la location ponctuelle d'espace extérieur. Un bon plan moins contraignant pour les propriétaires et tout aussi rémunérateur.

Un jardin pour toutes les occasions

Organiser un barbecue en famille ou entre amis le temps d'une journée lorsqu'on n'a soi-même pas d'extérieur ? C'est possible avec ce type de location ! Mais vous pouvez également privatiser un beau jardin pour y accueillir un événement festif, tel qu'un mariage, un anniversaire, une cousinade ou encore un team building pour dépayser vos salariés. Bien entendu, plus le terrain est attractif, plus il pourra se louer cher. De la terrasse avec piscine au terrain-guinguette, en passant par la prairie ou le potager, il y en a pour tous les goûts et tous les budgets avec de substantiels bénéfices à la clé.
Sur Jardins-prives.com, « la location de jardin procure un complément de revenu non négligeable pouvant aller de 1 500 à 6 000 € par an, avec une moyenne à 3 000 € », d'après sa co-fondatrice Maeva. Ce « Airbnb du jardin », créé en 2016, rencontre d'ailleurs un succès croissant. En effet, la plateforme compte aujourd'hui 15 000 utilisateurs et près de 1 000 jardins à louer dans l'Hexagone, sachant que ses transactions ont augmenté de 155 % entre 2022 et 2023.

Une piscine en location

Le créneau spécifique des locations de piscine a également beaucoup de succès. L'argument ? Les propriétaires de bassins peuvent amortir les frais d'entretien et rentabiliser cet équipement en le louant lorsqu'ils ne l'utilisent pas, proposant ainsi une alternative chaleureuse et conviviale à ceux qui fuient les plages bondées ou souhaitent une séance farniente privative.
Loués à l'heure, à la journée ou au week-end, ces espaces de détente font de plus en plus d'adeptes. Alors que le site Swimmy.fr. a fait une levée de fonds de 2 millions d'euros au printemps 2023, ce site spécialisé référençait 4 000 piscines en France. Mais l'on peut aussi citer Myprivatepool.com ou Kiwiiz.fr, un site de location entre particuliers généralistes qui a également une catégorie piscine.

Un jardin où planter sa tente

Enfin, les jardins privés sont également autant d'occasions de faire du camping de façon décalée ! C'est ce qu'on appelle le « gamping » (contraction entre garden et camping). Des sites comme Homecamper.fr (plus de 58 000 emplacements en France) ou Campingcardhotes.fr, spécialisé dans les aires de stationnement pour camping-car, se proposent en effet de localiser des terrains privés à même d'accueillir les voyageurs pour un séjour de plus ou moins longue durée. Une solution originale qui permet de profiter de lieux parfois insolites ou cocooning dans un esprit convivial et parfois plus authentique que les campings traditionnels, le tout avec des prix souvent bien moins élevés.

J.P.
Photos liées à l'article
© iStock / City Presse
© iStock / City Presse
Immobilier

La loi s'attaque aux troubles anormaux de voisinage

Après avoir été progressivement définie à travers deux siècles de jurisprudence, la notion de trouble anormal de voisinage a fait son entrée dans le Code civil au printemps. Qu'est-ce que cela change ? On fait le point.
Lire la suite
La loi s'attaque aux troubles anormaux de voisinage
Immobilier

Comment profiter de l'Opération tranquillité vacances ?

À l'heure de boucler ses valises, on pense bien souvent à prévenir ses proches de son absence prolongée mais pas forcément les forces de l'ordre, alors que ces dernières peuvent se charger de surveiller votre domicile !
Lire la suite
Comment profiter de l'Opération tranquillité vacances ?
Immobilier

DPE, un nouveau calcul pour les petites surfaces

Un nouveau mode de calcul du diagnostic de performance énergétique a été mis en place au 1er juillet au bénéfice des logements de moins de 40 m2.
Lire la suite
DPE, un nouveau calcul pour les petites surfaces