Après la plantation, premières semaines cruciales pour les tomates - Minizap Chambery
Jardin

Après la plantation, premières semaines cruciales pour les tomates

Puisque les saints de glace sont derrière nous, il y a fort à parier que toutes les tomates de France et de Navarre ont été mises en terre. Le plus dur, pense-t-on, est sans doute fait. Cependant, d'ici le début de l'été, le moment est crucial si l'on veut obtenir de beaux plants et de beaux fruits.

On aimerait vous y voir. Passer soudainement d'un petit godet douillet rempli de substrat fin et bien drainé à la pleine terre grossière de votre jardin. Sortir de la serre tempérée, abritée du vent, du froid et du soleil direct, et subir une exposition subite à tous les caprices de la perfide météo printanière. Devenu la proie passive des gastéropodes affamés, vous avez de surcroît été stressé et déshydraté par la transplantation que vous venez de subir. Alors vous vous rendriez compte que si vous étiez un plant de tomate, après la plantation, quelques soins prodigues vous seraient bien utiles dans les semaines à venir.

Au secours des racines

Comme toutes les transplantations, la mise en terre des plants de tomate génère un stress : manipulations de la tige et chamboulements racinaires s'ajoutent à un changement brusque d'exposition et de nature du sol. L'arrosage après cette opération doit donc être régulier afin d'aider au plus vite la plante à reprendre sa croissance. Maintenez la terre humide avec des arrosages quotidiens, car en collant au plus près des racines, elle leur permet de cicatriser rapidement et de se développer à nouveau. Une fois la plante bien remise, lorsque son feuillage aura repris sa croissance, vous pourrez commencer à espacer les arrosages de manière à les rendre moins fréquents, mais plus massifs.

Petits coups de boost

Les plants de tomates sont fréquemment touchés par des maladies mais aussi des ravageurs contre les lesquels, en premier lieu, la meilleure lutte consiste à les rendre plus résistants. Ainsi, en mai et juin, le recours hebdomadaire à des pulvérisations foliaires de préparations phytostimulantes comme les purins d'ortie, de prêle, de bardane ou de consoude, sont-ils hautement bénéfiques. Un paillage régulier de quelques feuilles de ces mêmes plantes au pied des tomates agit également en ce sens.

Tailler les gourmands ?

Si la taille des gourmands de tomate est devenue l'un des sujets les plus débattus dans les potagers, il est avéré que cette technique favorise la précocité de la production. Il peut donc être intéressant, quelle que soit son obédience personnelle à ce sujet, de retirer les gourmands des variétés les plus précoces afin de profiter de récoltes anticipées. Enfin, si votre sol est suffisamment riche, vous pouvez, sur certains pieds, laisser un gourmand inférieur se développer en guise de seconde tige principale afin de maximaliser les récoltes .

Sacro-saint paillage

Après quelques semaines de développement, les tomates supportent des paillages épais (10 à 15 cm) de matière organique (broyat, paille, épines de pin, feuilles mortes…). Une telle épaisseur permet de préserver efficacement l'humidité et la fraîcheur du sol, et donc, d'espacer les arrosages. C'est un point essentiel pour obtenir des tomates pleinement savoureuses. D'autant plus que la lente décomposition du paillage favorise l'amélioration et la fertilisation naturelle du sol. Vers la fin juin, une pelletée de compost ou de fumier au pied de chaque plante permettra de nourrir ces grandes gourmandes avant la pleine période de production.

Benoit Charbonneau
Photos liées à l'article
© iStock / City Presse
© iStock / City Presse
Jardin

Le règne de la plante araignée

Le cléome épineux (Cleome spinosa) est une haute fleur (80 à 120 cm), étrange et gracieuse... Cette plante annuelle produit tout l'été des inflorescences parfumées, disposées en épis lâches, dont les fleurs qui la composent s'ouvr...
Lire la suite
Le règne de la plante araignée
Jardin

<br />Du soufre sur les nématodes auxiliaires

M. et Mme T. ne font l'impasse sur aucun des traitements qui leur permettent de garder leur belle collection de rosiers en bonne santé. Avec le temps, ils ont d'ailleurs appris à leurs dépens que certains sont incompatibles entre ...
Lire la suite
<br />Du soufre sur les nématodes auxiliaires
Jardin

Des fleurs annuelles qui se ressèment toutes seules

Certaines fleurs annuelles ont la faculté de se ressemer spontanément d'une année sur l'autre, faisant au jardinier, chaque saison, la surprise de fleurir un peu n'importe où. Ces apparitions aléatoires, soufflées par le vent de l...
Lire la suite
Des fleurs annuelles qui se ressèment toutes seules