Après les premières floraisons, déjà les premières tailles - Minizap Chambery
Jardin

Après les premières floraisons, déjà les premières tailles

Une manière simple de ne pas se mélanger les pinceaux dans les périodes de taille des arbustes à fleurs, c'est d'adopter une stratégie basique : intervenir une fois la floraison passée. Le printemps vient à peine de débuter qu'il est déjà donc temps de s'atteler à la tâche sur les arbustes les plus précoces.

Alors que certaines plantes n'ont même pas encore germé et que d'autres sortent à peine de leur léthargie hivernale, de nombreux arbustes sont déjà en fin de floraison. Bientôt leurs couleurs et leurs parfums ne seront plus qu'un lointain souvenir. Mais trêve de mélancolie, le temps, hélas, ne suspend pas son vol. On dit que pour certains jardiniers, l'automne commence quand fane le premier perce-neige. En revanche, c'est un fait, la saison débute par la taille des arbustes à floraison printanière.

Pourquoi tailler ?

La taille des arbustes à fleurs n'est pas une obligation, mais elle permet de maintenir les plantes dans une forme et un gabarit voulus, de supprimer certaines tiges vieillissantes devenues peu florifères et d'empêcher la plante de s'épuiser inutilement en transformant ses fleurs en graines. Elle permet également de favoriser la circulation de l'air et l'entrée de la lumière dans le cœur de la plante, ce qui limite le risque de développement des maladies.

Quand tailler ?

Les arbustes à floraison printanière fleurissent sur les rameaux qui sont apparus l'année précédente. À l'inverse, les arbustes florissant durant l'été forment leurs fleurs sur les rameaux de l'année, ceux qui sont nés au printemps. Mieux vaut ne pas confondre, car une taille effectuée au printemps sur un arbuste à floraison estivale compromettra sérieusement l'apparition des fleurs. Un moyen simple de ne pas se tromper consiste à tailler les arbustes dans les deux mois qui suivent leur floraison. Au-delà, on risque déjà de supprimer des boutons floraux en cours de formation.

Que tailler ?

Au mois de mars, la floraison des mimosas, mahonias, hamamélis ou sarcococcas est déjà, a priori, derrière nous. Les cognassiers du Japon, forsythias, romarins, lauriers-tins et autres kerrias sont en fin de cycle et vont pouvoir être taillés. Bientôt suivront, entre la fin mars et le mois de juin, de nombreux autres arbustes, dont les photinias, lilas, seringats, pyracanthas, weigelias, spirées de printemps, viornes, deutzias, etc.

Comment tailler ?

Selon qu'ils ont été plantés en haie, en sujets isolés ou en massifs, la taille peut différer. Les haies se taillent à la cisaille ou au taille-haie, sans faire de détail, le but étant d'obtenir un brise-vue opaque de hauteur et de largeur contrôlées. Concernant les végétaux en massifs ou isolés, une taille à la cisaille ou au sécateur permet d'être plus précis. Si l'on n'est pas limité par l'espace, on peut réduire l'intervention à la suppression des fleurs fanées. Si l'on veut maintenir la plante dans une forme figée, on peut, à la cisaille, couper tout ce qui dépasse du gabarit voulu, en hauteur et en largeur. Néanmoins, à la longue, cette taille crée un épais tapis vert en frondaison tandis que le bas aura tendance à se dégarnir. Complétez donc l'intervention par la coupe, au ras du sol, de deux ou trois tiges principales, tant qu'à faire parmi les plus vieilles, afin de favoriser l'émission de jeunes troncs et de maintenir une végétation basse fournie.

Benoit Charbonneau
Photos liées à l'article
© iStock/ City Presse
© iStock/ City Presse
Jardin

Sus aux larves d'otiorhynques !

L'otiorhynque est un insecte nocturne qui se nourrit du pourtour des feuilles. Si sa prédation est surtout inesthétique, ce sont les larves, des gros vers blancs, qui menacent le plus la survie de la plante en se nourrissant des r...
Lire la suite
Sus aux larves d'otiorhynques !
Jardin

Planter un palmier dans la zone de répartition du Paysandisia archon

En plantant deux palmiers abricots dans son jardin pour y apporter une touche d'exotisme, Mme L. s'est compliquée la vie. En effet, elle habite dans l'aire de répartition du papillon Paysandia archon, contre lequel elle va devoir ...
Lire la suite
Planter un palmier dans la zone de répartition du Paysandisia archon
Jardin

Semis denses au potager, des intérêts, mais des limites

Les nouvelles techniques de culture bio incitent les jardiniers à pratiquer des cultures plus denses au potager. C'est effectivement une bonne manière d'augmenter sa production, à condition de faire preuve de mesure. Car au-delà d...
Lire la suite
Semis denses au potager, des intérêts, mais des limites