Restaurer un mur en pierre sèche, sans fruit ni drain - Minizap Chambery
Jardin

Restaurer un mur en pierre sèche, sans fruit ni drain

En rénovant lui-même une restanque de pierres sèches écroulée, M. R. n'a pas appliqué les règles de base de l'art du murailleur, que sont le fruit et le drain. Erreur fatale !

Un art ancestral

Situé en Provence, le grand jardin de M. R. est traversé de part en part par de longues restanques, qui permirent en leur temps de transformer ce terrain pentu et inculte en espaliers exploitables. Avec les années, ces murs de pierres non maçonnées, savamment assemblées entre elles, ont fini par s'écrouler à certains endroits sous l'action de l'érosion et du passage des sangliers. M. R. s'est donc résolu à restaurer ces constructions par lui-même. Mais l'art de la pierre sèche n'étant pas infus, moins de six mois plus tard, les réparations se sont écroulées.

Le drain, ce tout premier rempart

Sur les terrains en pente, les restanques, qui permettent de créer des zones de cultures planes, sont des murs de soutènement en pierres, qui retiennent la terre que la gravité attire inexorablement vers la vallée. Or le sol, loin d'être inerte, gonfle et se rétracte au gré des épisodes de sécheresse et de pluie. Voilà pourquoi les murailleurs des temps anciens inséraient un épais drain de ballast entre la terre et la construction en pierre proprement dite. Ce « tampon » de petites pierres, large d'une cinquantaine de centimètres, permettait à l'eau de s'écouler vers le bas, avant d'atteindre la structure de pierre. Ainsi, le mouvement de la terre était-il atténué mais aussi en grande partie absorbé par ce drain plus malléable que le mur.

Le fruit pousse à l'envers

La deuxième manière de lutter contre la poussée de la terre est de construire le mur avec un angle ouvert tourné vers le haut de la pente que l'on appelle le « fruit ». Solidement assis de la sorte, avec une inclinaison d'environ 110° vers le haut du terrain, le mur induit une contre-pression qui vient s'opposer celle de la pente. Ce fruit et le drain, s'ils s'appuient en complément sur quelques longues et grosses pierres traversantes, garantissent une solidité pour de nombreuses décennies.

Benoit Charbonneau
Photos liées à l'article
© iStock/ City Presse
© iStock/ City Presse
Jardin

Semer des coquelicots

Pour semer des coquelicots, il existe deux écoles. Celle des semis de printemps et celle des semis d'automne. Les deux sont fondées, même si la dernière génère des germinations plus précoces.
Lire la suite
Semer des coquelicots
Jardin

Sous les bois, la fraise

Le goût incomparable de la fraise des bois fait le régal des promeneurs, et généralement d'eux seuls. En effet, c'est un fruit très fragile, plus encore que la fraise traditionnelle, qui s'abîme vite après la cueillette. Vous pouv...
Lire la suite
Sous les bois, la fraise
Jardin

Rabattre les framboisiers remontants à l'automne

En rabattant à l'automne ses pieds de framboisiers remontants, M. V. se simplifie la tâche, mais se prive des premiers fruits de printemps. Erreur fatale ou astuce finaude ?
Lire la suite
Rabattre les framboisiers remontants à l'automne