Fairphone True Wireless, de la difficulté de tenir ses promesses - Minizap Chambery
Multimédia

Fairphone True Wireless, de la difficulté de tenir ses promesses

Depuis 2014, la marque hollandaise Fairphone s'est inscrite dans une démarche écologique. L'objectif est de proposer des produits technologiques faciles à réparer, démontables et issus à la fois de procédés de production durables et d'échanges commerciaux équitables. Cette promesse est en grande partie tenue par les smartphones de la marque de plus en plus vertueux. C'est un peu moins le cas avec ses premiers écouteurs, les Fairphone True Wireless.

Composants soudés, réparabilité nulle, empreinte écologique contestable, la plupart des constructeurs de smartphones n'ont pas encore intégré les enjeux de l'époque. À contre-courant, Fairphone se positionne comme le garant d'une technologie durable, respectueuse à la fois de la nature et des hommes. Cela passe, par exemple, par un choix exigeant des matériaux et des fournisseurs avec qui l'entreprise hollandaise tisse des liens équitables. Après des téléphones dont la grande majorité des pièces sont facilement échangeables, Fairphone se lance dans un autre type de produit technologique, les écouteurs true wireless. Ici, le fabricant garantit au moins 30 % de plastique recyclé et une importante partie de l'or utilisé issu du commerce équitable. C'est pour le moment le plus loin que l'on puisse aller tant ce genre d'écouteurs demeurent un produit qu'il faut renouveler souvent, très difficile à réparer. Le site iFixit, spécialiste pour tester la facilité à réparer un appareil high-tech, a rendu un verdict sans appel : les Fairphone True Wireless ont obtenu la note de 1/10.

Proposition honnête

Passé ce dur retour à la réalité technologique, il faut mettre au crédit de ces écouteurs leur qualité générale. La présentation est somme toute assez classique mais la qualité de la fabrication et de l'assemblage est au rendez-vous. La certification IPX4 offre une résistance à la pluie et à la transpiration. On ne sait pas comment prendre l'absence de câble de recharge pour alimenter l'imposant boîtier : volonté d'augmenter les marges ou argument écologique en faveur de la réduction des déchets. Chacun se fera son avis. Les trois embouts en silicone offrent un confort et un maintien parfait pour la plupart des physionomies d'oreille. Les True Wireless savent se faire discrets. La surface tactile qui permet de gérer les commandes de base est efficace. On apprécie le Bluetooth 5.3 mais on regrette l'absence de connexion multipoint et d'une application pour des réglages supplémentaires et d'éventuelles mises à jour. On se consolera avec une autonomie de 7 heures environ, un rendu sonore équilibré et une réduction de bruit active efficace. Pour un produit à la démarche durable revendiquée, vendu moins de 100 euros (99,99 euros), c'est déjà une belle performance.

Photos liées à l'article
© Fairphone
Multimédia

The Quarry, la peur au ventre

Avec Until Dawn, Supermassive Games s'est fait une bonne place au rang des studios capables de proposer une expérience vidéoludique unique. Vibrant hommage aux films d'horreur des années 80 et 90, le titre, davantage aventure ciné...
Lire la suite
The Quarry, la peur au ventre
Multimédia

Realme GT Neo 3, dans la cour des grands

Rien ne semble pouvoir arrêter Realme. Le fabricant chinois marche sur les traces de Xiaomi et se hisse aujourd'hui à la cinquième place des vendeurs de smartphones en France. Ce succès tient en grande partie au positionnement tar...
Lire la suite
Realme GT Neo 3, dans la cour des grands
Multimédia

Peut-on se fier aux mesures des montres connectées ?

Après une longue traversée du désert, les montres connectées connaissent un vrai regain d'intérêt. La multiplication des acteurs et les investissements importants des fabricants chinois ont entraîné une nette baisse des prix et de...
Lire la suite
Peut-on se fier aux mesures des montres connectées ?