Polaroid Hi-Print, une impression mitigée - Minizap Chambery
Multimédia

Polaroid Hi-Print, une impression mitigée

Sur le papier, l'idée de Polaroid, le grand spécialiste de la photo instantanée, de proposer une petite imprimante de poche capable de sortir des clichés en quelques secondes a de quoi séduire. Malheureusement, sa facilité d'utilisation et sa grande praticité sont gâchées par une qualité d'impression moyenne.

Après avoir un long moment disparu des radars de la photographie moderne, mise à mal par le virage numérique, Polaroid a su renaître de ses cendres. Le fabriquant américain est désormais bien installé sur le marché florissant des appareils instantanés. Pour compléter son offre, la firme qui a connu son heure de gloire au lendemain de la Seconde Guerre mondiale propose la Hi-Print, une petite imprimante nomade à sublimation thermique, contrairement au choix fait généralement par ce type de modèle. Ici, l'encre n'est pas déjà présente sur le papier. La sublimation thermique utilise de vrais petits rouleaux qui vont venir appliquer la matière. Les inconvénients de cette technique sont connus : généralement, les imprimantes sont plus bruyantes et plus lentes. Mais les avantages sont aussi réels, à commencer par une qualité d'impression supérieure.

Polaroid a misé sur un design efficace. Le blanc laqué manque un peu d'originalité mais l'orifice de sortie aux couleurs de l'arc-en-ciel égaye une proposition élégante et moderne. Les dimensions de la Polaroid Hi-Print la placent dans le haut du panier des modèles les plus compacts et son poids (255 g) permet un transport aisé. La synchronisation avec l'application maison Polaroid Hi-Print (iOS et Android) est un exemple du genre : nul besoin de passer par la fastidieuse étape de la création d'un compte, et la connexion à l'appareil est immédiate. Le logiciel s'utilise avec une grande simplicité et offre d'innombrables options de personnalisation, réglages, filtres et stickers. Un peu bruyante, l'impression dure environ 1 min et 10 s. L'autonomie s'étend à une vingtaine de tirages et la recharge prend environ une heure. Jusqu'à la sortie du papier, la Hi-Print fait ainsi forte impression : le processus est un jeu d'enfant et d'une rapidité remarquable. Hélas, on déchantera un peu lors de l'apparition du cliché. Le rendu des couleurs et le piqué auraient mérité un plus grand soin. C'est une vraie déception tant tout le reste de l'expérience est plaisant. Polaroid ne commercialise qu'un seul type de papier et le lot de 20 feuilles est vendu 17 €, soit un coût de 0,85 cts la sortie. Commercialisée au prix de 99 €, la Hi-Print se place en face de la Fujifilm Instax Mini Link ou encore de la Canon Selphy Square QX10, et il s'en est fallu de peu pour qu'elle rafle la mise.

Photos liées à l'article
© Polaroid
Multimédia

Evil West, un concentré d'action efficace

Flying Wild Hog s'est fait remarquer par sa capacité à produire des jeux à la fois simples dans leur principe et dans leur réalisation mais diablement efficaces. Le secret de leur réussite repose sur une mise en scène à couper le ...
Lire la suite
Evil West, un concentré d'action efficace
Multimédia

Acer Swift Edge, plein les yeux

Nouvelle entrée dans la gamme Swift d'Acer, l'Edge entend résoudre un épineux défi : proposer un grand écran 16 pouces 4K tout en restant facilement transportable et performant. Mission accomplie ?
Lire la suite
Acer Swift Edge, plein les yeux
Multimédia

Les meilleurs outils pour apprendre à coder aux enfants

Les nouvelles générations sont nées avec le numérique et baignent en permanence dans un environnement digital. Connaître les rouages des nouvelles technologies, fondées sur la programmation, apparaît alors de plus en plus essentie...
Lire la suite
Les meilleurs outils pour apprendre à coder aux enfants