Multimédia

Suunto Vertical, la montre des aventuriers

Suunto, le fabricant finlandais bien connu pour ses montres connectées mais aussi pour ses accessoires dédiés aux sports extrêmes, frappe un nouveau grand coup avec la Vertical. Cette nouvelle entrée offre des fonctionnalités de pointe, comme la cartographie hors-ligne et une autonomie record.

La Suunto Vertical fait une entrée remarquée dans l'univers des montres GPS dédiées aux sports d'extérieur. Venant compléter et renouveler la gamme déjà bien établie du fabricant finlandais, connu à ses débuts pour ses baromètres de plongée sous-marine, ce modèle se place en concurrence directe avec d'autres montres multisports haut de gamme, comme la Garmin Epix ou la Polar Grit X.
La Suunto Vertical impressionne dès le premier coup d'œil avec sa taille imposante de 49 mm de diamètre. Mais elle sait se faire discrète grâce à son épaisseur raisonnable de 13,6 mm. Pesant entre 74 g (version titane) et 86 g (version acier), elle offre un bon équilibre. Le bracelet en silicone souple assure un confort optimal et évite les irritations. La Suunto Vertical respecte la norme militaire américaine MIL-STD-810H et possède une étanchéité de 10 ATM (100 mètres), ainsi qu'une certification IPX8, garantissant une performance fiable lors de la pratique de sports extrêmes, nautiques notamment.

Proposition hors norme

Cette montre de dernière génération est dotée d'un écran LCD transflectif MiP de 1,4 pouce affichant une définition de 280 x 280 pixels, offrant une lisibilité optimale même en plein soleil. On apprécie particulièrement la présence des trois boutons physiques placés sur le côté du boîtier afin de naviguer dans l'interface, y compris avec les mains mouillées ou des gants. L'expérience utilisateur est remarquablement soignée. De quoi profiter au mieux de fonctionnalités sportives hors du commun.
La Suunto Vertical embarque une panoplie complète de capteurs, tels qu'un gyroscope, un accéléromètre, une boussole, un altimètre barométrique et un profondimètre. Son module cardio optique, équipé d'un capteur SpO2, permet une grande précision. On loue la présence d'une puce GNSS à double fréquence, compatible avec plusieurs systèmes, tels que GPS, Galileo, Glonass et Beidou, ainsi que la possibilité d'établir des itinéraires hors-ligne grâce à la cartographie maison.
Pour ne rien gâcher, l'autonomie est à l'avenant. Les sportifs peuvent compter sur 60 heures avec la localisation maximale (double fréquence), 90 heures avec la localisation mono fréquence et 120 heures avec le mode optimisé. Sans GPS, la Vertical tient plus de 30 jours. Enfin, la version titane, vendue 799 €, contre 599 € pour la déclinaison acier, intègre un cadran solaire qui augmente la durée de charge de 30 %… du grand art.

City Presse
Multimédia

Harold Halibut, une pierre précieuse polie pendant douze ans

Après 12 ans de développement, Harold Halibut débarque enfin sur nos écrans et le résultat est époustouflant. Ce point'n'click entièrement réalisé à la main en stop-motion par le studio Slow Bros nous embarque dans un vaisseau spa...
Lire la suite
Harold Halibut, une pierre précieuse polie pendant douze ans
Multimédia

Avec l'Ace, Sonos s'offre un nouvel atout maître

Sonos, connu pour ses enceintes et ses systèmes home cinéma, se lance dans le grand bain des casques Bluetooth nomades avec l'Ace, un modèle haut de gamme qui mise sur une conception soignée, des performances audio équilibrées et ...
Lire la suite
Avec l'Ace, Sonos s'offre un nouvel atout maître
Multimédia

Mario Kart 8 fête ses dix ans : les secrets de la jeunesse éternelle d'un jeu qu...

Avec plus de 60 millions d'exemplaires vendus en 10 ans, Mario Kart 8 est devenu le jeu le plus populaire de la Nintendo Switch. Un succès porté par son gameplay fédérateur et son contenu riche en nostalgie, qui semble définitivem...
Lire la suite
Mario Kart 8 fête ses dix ans : les secrets de la jeunesse éternelle d'un jeu qui rassemble petits et grands