Contrôler son cholestérol avec l'alimentation - Minizap Chambery
Santé

Contrôler son cholestérol avec l'alimentation

Contrairement aux idées reçues, avoir du cholestérol est parfaitement normal car il existe en effet le bon et le mauvais cholestérol. Mais savons-nous exactement de quoi il s'agit et est-il bien nécessaire de le traquer en permanence au moyen de régimes drastiques ? On fait le point.

Le cholestérol, qu'est-ce que c'est ?

Le cholestérol est une substance grasse naturellement présente dans notre organisme et indispensable à la vie. Il participe à la fabrication de nos cellules, de nos hormones et permet la synthèse de la vitamine D. C'est également le principal constituant de la bile. On entend souvent parler de deux cholestérols, le bon et le mauvais, mais il ne s'agit pas pour autant de deux molécules différentes. Le cholestérol étant véhiculé par le sang, il existe simplement deux moyens de transport qui ont des rôles très distincts : les HDL qui récupèrent le cholestérol dans les organes qui en ont trop pour le rapporter au foie qui va l'éliminer (c'est le bon cholestérol), et les LDL qui déposent le cholestérol sur les parois des artères (de véritables plaques de graisse vont se former petit à petit) : c'est le mauvais cholestérol. L'excès du second et le manque du premier comptent parmi les premiers facteurs de risque de maladies cardiovasculaires.

Quand dit-on que l'on a trop de cholestérol ?

Lorsqu'il y a déséquilibre entre le LDL et le HDL, il faut agir. L'excès de LDL (mauvais cholestérol) va en effet favoriser l'installation de lésions athéroscléreuses (plaques graisseuses à l'intérieur des artères), et le HDL (bon cholestérol), qui reflète la capacité de l'organisme à se protéger contre ces mêmes dépôts graisseux, ne pourra plus lutter s'il est présent en quantité insuffisante.
Ce déséquilibre provient souvent d'une mauvaise hygiène de vie mais il existe aussi de nombreuses autres causes (hérédité, diabète, troubles organiques). Il est donc nécessaire de faire un bilan sanguin et d'en discuter avec son médecin traitant.

Quels sont les aliments à privilégier ?

Si vous avez trop de mauvais cholestérol, il va falloir revoir votre alimentation. Certains aliments peuvent en effet vous aider à le combattre. En voici une petite liste.
- La pomme : elle peut aider à normaliser un taux de cholestérol excessif en stabilisant la glycémie. Elle doit ses vertus à l'action d'une fibre particulière dont elle est particulièrement riche : la pectine. Il est préférable de la consommer crue avec la peau, à raison d'une ou deux fois par jour.
- Le son d'avoine : il augmente le bon cholestérol (HDL) et fait chuter le mauvais (LDL) qui encrasse les artères. Il se consomme surtout en galettes sucrées ou salées. Il peut s'utiliser en complément d'un traitement médicamenteux mais ne doit en aucun cas s'y substituer sans avis médical.
- La noix de cajou et la noix de pécan : comme l'ensemble des fruits oléagineux, les noix de cajou et de pécan protègent des maladies cardiovasculaires. Leurs acides gras mono-insaturés font baisser le mauvais cholestérol tout en préservant le bon. 30 grammes par jour sont recommandés, mais attention, ces 30 grammes contiennent 180 à 210 calories.
- L'oignon : frais, il inhibe l'agrégation plaquettaire qui contribue à l'encrassement des artères et qui augmente les risques de phlébite et de thrombose. Il évite donc la formation de caillots sanguins et protège ainsi des risques d'obstruction des vaisseaux.
- La carotte : comme la pomme, elle agit sur le taux de cholestérol sanguin. On attribue cette vertu aux pectines qui ont une action sur les sels biliaires et les acides gras. Elle est également riche en provitamine A (substance antioxydante) qui joue un rôle préventif et freine l'évolution de l'athérosclérose (encrassement des artères). 200 grammes de carottes crues par jour feraient selon une étude américaine baisser le taux de cholestérol de 11 %.
- L'ail : on sait depuis la nuit des temps que l'ail possède une action bénéfique sur la fluidité sanguine et le taux de cholestérol sanguin. Comme l'oignon, il réduit l'agrégation plaquettaire et évite la formation de caillots. Il pourrait également diminuer la synthèse des triglycérides. Une gousse d'ail crue par jour permettrait l'obtention d'une chute de 20 % du taux de mauvais cholestérol.
- L'avocat : contrairement à ce que l'on pourrait penser, l'avocat n'apporte pas un gramme de cholestérol. Il apporte des acides gras insaturés excellents pour les artères.
- La sardine : grâce aux acides gras insaturés qu'elle contient, la sardine a une action anti-cholestérol. Il est préférable de la consommer fraîche, elle contient moins d'acides gras lorsqu'elle est conservée dans l'huile.
- Le maquereau : Riche en protéines, en vitamines et en oligo-éléments ainsi qu'en acides gras polyinsaturés comme les oméga-3, il se consomme de préférence frais, mais même en boîte, il conserve la quasi-totalité de ses qualités nutritionnelles.
- Le thon : les lipides qu'il contient sont bénéfiques pour nos artères. Il est très riche en protéines et tient une place de choix dans le cadre d'un régime minceur ou anti-cholestérol.
- Les huîtres : les mollusques sont riches d'un autre type de matières grasses, les stérols, qui aident à faire baisser l'hypercholestérolémie. Une qualité qui peut être ajoutée à leur richesse en fer, en zinc, en phosphore ou encore en sélénium et à leur faible apport calorique.

Photos liées à l'article
© iStock / City Presse
© iStock / City Presse
Santé

Festivaliers, protégez vos oreilles !

On déclare la saison des festivals ouverte ! Mais si la musique fait le bonheur des mélomanes, le volume sonore souvent excessif n'est pas le meilleur allié de nos oreilles.En effet, lorsqu'on assiste à un concert, le son est supé...
Lire la suite
Festivaliers, protégez vos oreilles !
Santé

Qu'est-ce qu'un soin énergétique ?

Lassées par la médecine traditionnelle, de plus en plus de personnes se tournent vers les pratiques alternatives, comme l'acupuncture, la lithothérapie, la phytothérapie, l'hypnose, la méditation... ou le soin énergétique. Dispens...
Lire la suite
Qu'est-ce qu'un soin énergétique ?
Santé

La variole du singe, une zoonose rare

Alors que plusieurs centaines de cas de monkeypox, ou variole du singe, ont été détectées en Europe et aux États-Unis depuis le début du mois de mai, l'OMS dénonce une " situation inhabituelle ", sans être toutefois alarmiste.
Lire la suite
La variole du singe, une zoonose rare