Le toucher, indispensable à notre bien-être - Minizap Chambery
Santé

Le toucher, indispensable à notre bien-être

Voilà presque deux ans que les contacts avec nos amis et nos proches sont plus que limités. Les gestes barrière essentiels à la réduction de la propagation du Covid-19 ont anéanti nos habitudes les plus tactiles. Fini les embrassades, les accolades, les bises, les poignées de mains. Et pourtant, le toucher est indispensable à notre bien-être, et ce, à tous les âges.

Un acte sécurisant

Un câlin, une simple main posée sur une épaule, une autre sur un genou… ces gestes du quotidien a priori très banals sont pourtant de grands vecteurs de bien-être. Dès notre plus jeune âge, les contacts physiques permettent de nous sentir en sécurité. C'est d'ailleurs une clef essentielle au bon développement des bambins puisque l'attachement se construit en grande partie grâce au toucher. Mais c'est aussi vrai lorsqu'on prend de l'âge : les seniors, dont la vue et l'ouïe deviennent souvent déficientes, ont besoin de cette communication non verbale pour se sentir bien et conserver des liens affectifs. Le toucher est donc indispensable pour rompre l'isolement de nos aînés.

Une arme anti-stress

C'est encore un formidable anti-stress ! Notre peau est en effet recouverte de récepteurs, directement liés à notre système nerveux. Le toucher (câlins, embrassades, massages, etc.) active alors la sécrétion d'ocytocine, l'hormone du bien-être. En plus de procurer une sensation d'apaisement et de lâcher-prise, elle permet aussi de stimuler le système immunitaire et de lutter contre le cortisol, l'hormone du stress.

M.K
Photos liées à l'article
© iStock / City Presse
Santé

Un test pour vérifier l'état de santé de ses gencives

Saignements, douleurs, gonflements, sensibilité anormale... les problèmes de gencives touchent plus de 45 millions de personnes en France. S'ils ne se traduisent généralement que par une gingivite légère et réversible, ils peuvent...
Lire la suite
Un test pour vérifier l'état de santé de ses gencives
Santé

Le dioxyde de titane en question

Interdit dans l'alimentation depuis le 1er janvier 2020 en raison de sa dangerosité, le dioxyde de titane serait encore présent dans de nombreux médicaments. Selon le magazine Kali, cette nanoparticule classée " probablement cancé...
Lire la suite
Le dioxyde de titane en question
Santé

Les jeunes, accros au cannabis ?

Selon une récente enquête Ifop réalisée pour High Society, spécialiste français des produits à base de CBD, près d'un jeune sur deux (47 %) a déjà consommé du cannabis au cours de sa vie, soit une augmentation de 22 points par rap...
Lire la suite
Les jeunes, accros au cannabis ?