Comment devenir son propre patron ? - Minizap Grenoble
Emploi

Comment devenir son propre patron ?

S'émanciper professionnellement en créant leur propre entreprise, c'est le rêve de bon nombre de Français qui aspirent à quitter le salariat. Mais une telle aventure demande de bien s'entourer et de se former.

Les Français ont une forte appétence pour l'entrepreneuriat. Lassés d'occuper des postes dans lesquels ils ne trouvent plus ni sens ni épanouissement, désireux de développer une idée qui leur tient à cœur mais aussi d'établir leurs propres règles, les salariés sont de plus en plus nombreux à claquer la porte pour monter leur société. Mais devenir son propre patron ne s'improvise pas.

De l'idée à la conception

Toute aventure entrepreneuriale repose évidemment sur un concept, une idée à commercialiser. Elle doit non seulement vous inspirer mais aussi correspondre à un besoin sur le marché et se démarquer de la concurrence. Il va donc s'agir de creuser le sujet pour en définir les contours et possibilités. Une étude du marché sera ici indispensable pour déterminer le bon positionnement à adopter et ainsi évaluer les chances de votre projet. Pour ficeler correctement votre concept mais aussi convaincre d'éventuels financeurs, l'étape du business plan est en général là encore indispensable.
Au cours de ce processus de réflexion, il va falloir choisir la forme juridique la plus adaptée à votre future société. Micro-entreprise, entrepreneur individuel (EI), société à responsabilité limitée (SARL), société par actions simplifiée (SAS)… il existe près d'une dizaine de statuts qu'il va falloir étudier et départager avant de vous lancer dans la recherche de fonds, puis d'entamer les démarches administratives de création à proprement parler.

Un accompagnement indispensable

S'il est aisé de résumer toutes ces étapes, elles sont loin d'être simples en pratique. Résultat : alors que quatre Français sur dix disent avoir envie d'une reconversion professionnelle, dont plus d'un tiers en créant leur boîte, seul un sur dix finit effectivement par se lancer dans l'entrepreneuriat, d'après un sondage publié en janvier 2023 par l'Association pour le droit à l'initiative économique (Adie). Or, si le risque financier est évidemment le premier frein mis en avant par les participants, cette étude constate également que moins de 5 % des sondés font appel à un réseau d'aide et d'accompagnement. C'est pourtant le meilleur moyen de mettre toutes les chances de son côté !
Que ce soit le réseau Initiative France, BGE, France Active, Réseau Entreprendre ou l'Adie, tous offrent un soutien personnalisé aux futurs créateurs. Ils les guident afin de déterminer la faisabilité de leur projet et les accompagnent dans leurs démarches. Certains peuvent même proposer l'octroi d'un prêt et des formations pour se lancer. N'hésitez pas à les contacter pour vous renseigner.

Se former à l'entrepreneuriat

Devenir entrepreneur, ça s'apprend ! Votre concept a beau avoir l'air génial, il va vous falloir des connaissances en matière de comptabilité, de droit ou encore de marketing pour le mettre sur pied. De multiples formations de durée et de coût variables peuvent alors vous inculquer les notions essentielles.
En tête de liste, Pôle emploi référence des centaines de formations gratuites à la création d'entreprise dispensées partout en France. De 15 heures jusqu'à plus de 280 heures, le choix est vaste ! Dans le domaine commercial, le programme « 5 jours pour Entreprendre » proposé par CCI France, le réseau des chambres du commerce et de l'industrie, vise également à maîtriser les leviers de la création d'entreprise. Le Centre d'aide à la décision des chambres des métiers et de l'artisanat (CMA) peut encore vous orienter vers une formation adaptée si vous visez une activité artisanale, tandis que les chambres de l'agriculture proposent des formations pour aider les agriculteurs à s'installer. Au registre libéral, c'est enfin l'Union nationale des professions libérales (UNAPL) qui pourra vous aiguiller.
Bon à savoir : pensez à mobiliser votre compte personnel de formation (CPF) pour financer vos formations.

Les bonnes adresses

Un flot de portails d'information peuvent vous aider à construire votre projet de création d'entreprise. Sans être exhaustif, voici quelques sites fiables auxquels se référer :
-> Mesquestionsdentrepreneur.fr : la plateforme pédagogique dédiée mise en place par la Banque de France.
-> Entreprendre.service-public.fr : c'est le site officiel d'information administrative pour les entreprises. La rubrique « Je crée » reprend point par point les étapes du processus et renvoie vers une kyrielle de ressources. Une vraie mine de renseignements !
-> Bpifrance-creation.fr : la banque publique d'investissement répond elle aussi à toutes les questions des futurs créateurs et donne de précieuses recommandations pour réussir son projet.

J.P.
Photos liées à l'article
© iStock / City Presse
© iStock / City Presse
Emploi

Les conventions collectives : comment ça marche ?

L'immense majorité des salariés sont couverts par une convention collective en France. Pour autant, ces textes restent méconnus de bon nombre d'actifs, alors même qu'ils régissent notre vie professionnelle. On reprend les bases !
Lire la suite
Les conventions collectives : comment ça marche ?
Emploi

Faciliter l'accès aux aides à l'embauche

L'État a mis en place différents dispositifs de soutien à l'embauche afin de lutter contre le chômage. Bémol : il n'est pas toujours simple de s'y retrouver dans l'empilement de programmes ! Afin de faciliter les démarches des emp...
Lire la suite
Faciliter l'accès aux aides à l'embauche
Emploi

Indemnités d'arrêt de travail : un délai de carence variable

Une maladie ou un accident vous empêche de travailler ? Heureusement, des indemnités compensent votre perte de salaire. En fonction de votre situation, un délai de carence va toutefois s'appliquer. Focus.
Lire la suite
Indemnités d'arrêt de travail : un délai de carence variable