Quelles sont les plantes à ne pas tailler avant l'hiver ? - Minizap Grésivaudan
Jardin

Quelles sont les plantes à ne pas tailler avant l'hiver ?

La question qui taraude le jardinier tandis que son jardin s'apprête à plonger dans un long sommeil hivernal est la suivante : quelles plantes puis-je tailler avant l'hiver ? Ce qui sous-tend la question suivante : quelles sont les plantes que je ne dois pas tailler ?

Faut-il avoir un bac +5 en horticulture si l'on veut connaître, espèce par espèce, les plantes qu'il est recommandé, ou tout du moins possible, de tailler en hiver ? La réponse est non, à condition d'être un tant soit peu observateur. En effet, on peut simplifier la problématique en termes de période de floraison : floraison estivale, je taille, floraison printanière, je ne taille pas. Et voilà comment on s'épargne cinq années d'études besogneuses.

Une étape importante

Avec l'entrée en repos végétatif de la plupart des plantes, le jardin entame, dès que l'automne tire sur sa fin, une longue période de sommeil. À de rares exceptions près, les plantes se figent dans une apparence qu'elles ne quitteront qu'au moment du redémarrage de la végétation, au printemps. C'est donc logiquement un moment opportun pour pratiquer les travaux de taille destinés à remettre en forme les plantes qui auraient pris, au cours de la saison qui s'achève, des allures ébouriffées. En effet, toutes les tailles effectuées en cette période resteront intactes tout au long de l'hiver. C'est donc un bon moment pour tailler les haies, et les plantes grimpantes vigoureuses (lierre, vignes vierges…) car elles garderont leur forme durant plusieurs mois.

Tout de suite ou plus tard ?

L'absence de croissance durant les mois d'hiver implique que si les tailles peuvent être effectuées dès le mois de novembre, rien n'empêche de les faire également en décembre, janvier ou février. Cela revient au même, et c'est au jardinier, ou à la jardinière, de s'organiser selon son planning personnel et son goût pour l'ordre. Ainsi les aficionados de la propreté s'empresseront-ils d'entamer les travaux dès la fin de l'automne, afin d'éradiquer les tiges et les feuilles mortes des massifs. En revanche, les adeptes du jardin naturel privilégieront les tailles tardives, notamment sur les graminées et les vivaces, trouvant dans leurs inflorescences fanées magnifiées par le givre, matière à s'extasier.

Tailler ou ne pas tailler ?

Cependant, en cette période pré-hivernale, tout ne peut pas être rabattu impunément. Si les plantes à floraison estivale, celles fleurissant sur les nouveaux rameaux qui apparaîtront au printemps, peuvent être taillées sans remords, il n'en va pas de même pour les végétaux à floraison printanière. En effet, pour tous ces arbustes qui fleuriront en février, mars, avril ou mai sur les rameaux qui ont poussé cette année, les boutons floraux en dormance sont déjà présents. En coupant ces branches florifères, on élimine autant de fleurs destinées à s'épanouir au printemps. Voilà pourquoi les lilas, forsythias, deutzias, lauriers-tins, weigelias, spirées et j'en passe, ne doivent surtout pas être touchés au risque de compromettre ou d'amoindrir la floraison.

Fleur contre forme

Ceci étant dit, et chacun ayant été dûment informé de la conséquence de ses actes, rien n'empêche les amateurs de boules, fuseaux et autres coupes au cordeau de pratiquer en hiver une taille de mise en forme sur les végétaux à floraison printanière. Car comme on l'a dit précédemment pour les haies, cette taille restera en l'état jusqu'au printemps prochain. Et c'est là le grand dilemme du jardinier, qui doit, selon son profil, faire un choix entre le désordre qui donne des fleurs, ou la rigueur qui contrôle les formes.

Et les fruitiers ?

La plupart des arbres fruitiers florissant au printemps, les tailles d'hiver impactent la production de fruits. Veillez à laisser suffisamment de bourgeons à fleurs sinon vous n'aurez pas de fruits !

Benoit Charbonneau
Photos liées à l'article
© iStock/ City Presse
© iStock/ City Presse
Jardin

Avant l'heure, c'est quand même l'heure

Les châssis de culture permettent d'avancer les périodes des semis précoces de printemps et d'obtenir ainsi des légumes primeurs. Pour cela, ces mini-serres doivent être installées face au sud, en plein soleil, si possible adossée...
Lire la suite
Avant l'heure, c'est quand même l'heure
Jardin

Le chariot de jardin : la brouette sans effort

La brouette est-elle l'ancêtre instable du chariot de jardin ? En d'autres termes, peut-on appliquer la théorie de l'évolution au monde des engins de manutention ? Des analyses génétiques sont en cours.
Lire la suite
Le chariot de jardin : la brouette sans effort
Jardin

La productivité au potager, une histoire de place, de rendement et de temps

La productivité d'un jardin potager se mesure à l'aune des trois critères indissociables que sont la place disponible, le rendement de chaque espèce de légume et le temps dont le jardinier dispose pour s'en occuper. Avant de se la...
Lire la suite
La productivité au potager, une histoire de place, de rendement et de temps