Asus TUF Gaming F15, jouer sans se ruiner - Minizap Grésivaudan
Multimédia

Asus TUF Gaming F15, jouer sans se ruiner

Asus poursuit son offensive sur le marché des ordinateurs portables destinés aux joueurs. Le TUF Gaming F15 embarque un couple processeur/carte graphique intéressant et accroche un tarif attractif. Au prix de quelles concessions ?

Positionné entre le Dash F15 et le TUF Gaming A15, l'Asus TUF Gaming F15 est la nouvelle offensive du constructeur taïwanais sur le marché porteur des ordinateurs portables destinés aux joueurs. Affiché à 1 300 €, le nouveau venu s'avance avec une fiche technique qui attire l'attention.

Le fond et la forme

Premier constat, la coque en finition satinée n'a pas l'élégance d'un modèle en aluminium, mais la qualité perçue ne déçoit pas. Même impression dès que l'on ouvre la bête. Les plastiques utilisés sont de bonne facture et l'imitation de l'aluminium brossé, sans être irréprochable, est loin d'être déplaisante. Le clavier est convaincant avec sa frappe souple et son toucher agréable. Le trackpad est précis mais on pestera souvent contre la profondeur des clics gauche et droit dont les retours d'information sont inexistants. L'absence de clic central est aussi préjudiciable.
En termes de connectique, c'est le grand luxe, avec trois ports USB 3.0, un port RJ45, un port HDMI, la classique prise combo casque/micro et un port Thunderbolt 4. On retrouve également le Wifi 6 et le Bluetooth 5.2. Une webcam 720p est au programme, mais son rendu est médiocre. Autre petit défaut, Asus a une nouvelle fois placé un radiateur à droite : l'air chaud est soufflé sur la main, ce qui est rapidement inconfortable puisque l'ordinateur a tendance à rapidement chauffer en jeu. En revanche, le TUF Gaming F15 est facilement démontable, dispose de deux ports M.2 (stockage SSD) libres, propose une carte Wifi changeable, une batterie dévissable et des barrettes mémoires non soudées. Cet effort d'évolutivité, si rare aujourd'hui, est à mettre au crédit d'Asus.
Côté performances, le nouvel Intel Core i5-11400 H (6 cœurs, 2,7 / 4,5 Ghz), couplé à une carte Geforce RTX 3060 et à 16 Go de RAM, s'en sort brillamment. Sans raytracing, tous les jeux tournent parfaitement en 1080p, tandis qu'avec, c'est un peu plus compliqué. Dommage que l'écran soit un peu en retrait. Le contraste est excellent mais le rendu des couleurs décevant. Assez lourd avec ses 2,27 kg sur la balance, le F15 se transporte toutefois dans un sac à dos, même si la mobilité n'est pas son fort. La batterie dure environ 7 heures en lecture de film, mais ce sera deux fois moins en jeu. Sans être parfait, ce TUF Gaming F15 n'en demeure pas moins convaincant, surtout si l'on cherche un ordinateur portable gaming performant à bon prix.

Photos liées à l'article
© Asus
Multimédia

Tormented Soul, l'horreur à l'ancienne

Alors que l'arrivée des blockbusters de l'année se dessine et annonce des agapes vidéoludiques chargées, c'est un petit jeu indépendant qui tient ces derniers jours le haut de l'affiche. Présenté en toute discrétion en 2020, Tourm...
Lire la suite
Tormented Soul, l'horreur à l'ancienne
Multimédia

Ikea Symfonisk Cadre, le son se fond dans la déco

Ikea poursuit sa collaboration avec Sonos. Après deux enceintes connectées prenant tour à tour les formes d'une lampe de table et d'une mini-étagère, la gamme Symfonisk s'enrichit d'un nouveau venu : un cadre mural qui se fond dan...
Lire la suite
Ikea Symfonisk Cadre, le son se fond dans la déco
Multimédia

La Chine lance une grande offensive contre les jeux vidéo

Déjà dans le collimateur des autorités chinoises depuis de nombreuses années, le jeu vidéo a de nouveau été ciblé par le gouvernement de l'empire du Milieu. Les autorités locales viennent en effet d'interdire aux mineurs l'accès a...
Lire la suite
La Chine lance une grande offensive contre les jeux vidéo