Cet été, sauvez votre peau - Minizap Grésivaudan
Santé

Cet été, sauvez votre peau

Si le soleil est essentiel à la synthèse de la vitamine D, à forte dose, il peut aussi devenir notre ennemi. Pour préserver votre capital solaire et réduire les risques de cancer de la peau, suivez les conseils prodigués par le Syndicat national des dermatologues.

L'été est enfin arrivé, et si l'on se réjouit de pouvoir profiter du soleil, il est important de faire preuve de modération, afin que nos séances de bronzage ne nuisent pas à notre santé ! Chaque année, 80 000 cas de cancers de la peau sont diagnostiqués en France. Un nombre qui a plus que triplé en 30 ans, d'après l'Institut national du cancer. Pourtant, s'il s'agit du cancer le plus répandu dans l'Hexagone, touchant près d'une personne sur cinq, il est aussi le plus guérissable, à condition d'être détecté et traité suffisamment tôt. On vous donne la marche à suivre pour prendre soin de votre épiderme et éviter ce fléau.

Différents types de cancer

Il existe deux formes principales de cancer cutané : les carcinomes et les mélanomes. Les premiers sont les plus courants, et représentent 90 % des cancers de la peau diagnostiqués en France. Parmi eux, les carcinomes basocellulaires sont les plus fréquents, et, fort heureusement, ils sont aussi les plus bénins dans la mesure où ils menacent rarement le pronostic vital et ne métastasent pas. Ils apparaissent généralement après 50 ans sur les parties découvertes du corps (visage, cou, bras), et on les retire par simple exérèse. Les carcinomes épidermoïdes sont plus agressifs, et apparaissent surtout après 60 ans sur des lésions cutanées préexistantes, telles que kératoses actiniques, cicatrices de brûlures, plaies chroniques et radiodermites. Ils peuvent aussi bien toucher les zones du corps exposées que les muqueuses, et sont susceptibles d'envahir les ganglions lymphatiques et de se disséminer à d'autres organes.
Enfin, s'ils ne représentent que 10 % des cas de cancer cutané, les mélanomes sont aussi les plus dangereux. Ces tumeurs malignes peuvent apparaître sur une peau saine (70 à 80 % des cas) ou résulter d'une mauvaise évolution d'un grain de beauté. Très agressifs, ils peuvent généralement être guéris si détectés suffisamment tôt, mais au-delà de 5 ans, le taux de survie ne dépasse pas les 20 %. Agir rapidement est donc vital ! Les rayons UV en sont la cause principale, d'où l'importance de se protéger du soleil.

Les bons réflexes pour se protéger

Afin de profiter du soleil en toute sécurité, il suffit d'adopter les bons gestes ! En premier lieu, on évite de s'exposer entre 12 heures et 16 heures, là où les rayons sont les plus intenses en France métropolitaine durant l'été. On préfère donc autant que possible les endroits ombragés si l'on souhaite prendre un bol d'air frais.
À la plage, on opte pour une crème solaire avec un indice adapté à sa carnation (SPF 20 à 50) et couvrant à la fois les UVA et UVB, qu'on applique toutes les 2 heures ou après chaque baignade. Et on complète avec le port d'un chapeau à larges bords et de lunettes de soleil avec la norme CE3 ou CE4. Un parasol pourra également s'avérer utile. Ceci dit, à cause de la réverbération des rayons sur le sable, il ne représente pas une protection suffisante à lui tout seul. Enfin, les vêtements sombres et couvrants constituent la meilleure protection au quotidien, en bord de mer comme à la ville. Dès que vous avez fini de bronzer ou de nager au milieu des vagues, enfilez donc vite un t-shirt noir !
Pensez à vous montrer encore plus vigilants avec vos enfants : les bébés ne doivent jamais être exposés au soleil et jusqu'à la puberté la peau et les yeux sont plus sensibles aux UV. Les coups de soleil et expositions répétées durant l'enfance sont une cause majeure de développement des mélanomes à l'âge adulte, alors ne prenez pas ces recommandations à la légère !

La prévention au quotidien

Chacun d'entre nous est concerné par les cancers de la peau et peut être susceptible de développer un mélanome à tout âge. Cependant, nous ne sommes pas tous égaux face au soleil. Ainsi, si vous avez la peau très claire avec les cheveux blonds ou roux et les yeux clairs, que vous avez des difficultés à bronzer et que votre épiderme rougit rapidement à chaque exposition ou encore que vous avez de nombreux grains de beauté (plus de 50), des antécédents familiaux ou personnels de mélanome ou que vous avez reçu des coups de soleil sévères depuis votre enfance, vous êtes considéré comme un sujet à risque. Il est alors nécessaire de consulter tous les ans un dermatologue.
Pour les autres, y compris les individus à la peau foncée, la vigilance reste de rigueur, car les rayons UV n'épargnent personne. Auto-examinez-vous régulièrement de la tête aux pieds, en scrutant le moindre changement cutané. Soyez particulièrement attentifs aux grains de beauté, notamment si leur aspect est différent des autres : forme asymétrique, bords irréguliers, couleurs non homogène, taille au-dessus de la normale, changement rapide ou apparition soudaine… Si ces signes ne sont pas nécessairement synonymes de mélanome, mieux vaut bénéficier d'un avis médical afin d'agir rapidement !
En cas de doute, parlez-en à votre médecin traitant ou à votre dermatologue (n'hésitez pas à recourir à la téléconsultation pour réduire les délais d'attente). Celui-ci pourra alors procéder à un examen dermoscopique de la peau ; en cas de suspicion, il procédera à une biopsie et mettra en place un traitement adapté si le diagnostic est confirmé. Comme pour tous les cancers, plus le dépistage est précoce, plus les chances de rémission sont élevées !

Un événement pour sensibiliser et informer

Chaque année, au mois de juin, le Syndicat national des dermatologues-vénérologues, qui regroupe plus de 1 700 spécialistes en France, organise la Semaine de prévention et de dépistage des cancers de la peau. À travers des entretiens, interviews, émissions spéciales et infographies, la campagne diffusée sur les réseaux sociaux via le hashtag « #sauversapeau » permet de délivrer des conseils, astuces, informations et bonnes pratiques afin de balayer les idées reçues et de sensibiliser aux risques de cancer. Retrouvez-les sur le site Dermatos.fr.

Lauren Ricard
Photos liées à l'article
© iStock/ City Presse
© iStock/ City Presse
© iStock/ City Presse
Santé

Carte Vitale dématérialisée, comment l'obtenir ?

Dès le 1er octobre, dix nouveaux départements vont pouvoir tester la version dématérialisée de la carte Vitale, déjà à l'essai dans les Alpes-Maritimes et le Rhône. En faisant la demande auprès de leur caisse d'Assurance maladie a...
Lire la suite
Carte Vitale dématérialisée, comment l'obtenir ?
Santé

Les vertus du silence

Vous souvenez-vous de la dernière fois où vous vous êtes plongé dans le silence le plus complet ? Pas facile de trouver du temps pour s'isoler et faire le vide avec nos vies à cent à l'heure ! Pourtant, s'éloigner temporairement d...
Lire la suite
Les vertus du silence
Santé

Hypnobirthing, l'accouchement serein

Aujourd'hui, de plus en plus de femmes souhaitent accoucher le plus naturellement possible. Pour les aider à réaliser leur souhait, l'hypnothérapeute américaine Marie F. Mongan a développé une méthode de naissance inédite : l'hypn...
Lire la suite
Hypnobirthing, l'accouchement serein