Ten Ten, l'application qui fait vibrer les ados et trembler les autorités - Minizap Pays Voironnais
Multimédia

Ten Ten, l'application qui fait vibrer les ados et trembler les autorités

En quelques jours, l'application française Ten Ten est devenue le nouveau phénomène des cours de récré. Avec ses messages vocaux en direct, elle séduit les adolescents en quête de spontanéité, mais suscite aussi de vives inquiétudes. Explications.

En l'espace de quelques jours, l'application française Ten Ten est passée de l'ombre à la lumière. Cette plateforme, qui permet d'envoyer des messages vocaux en direct à ses contacts, a conquis plusieurs millions d'utilisateurs en un temps record. Un succès aussi soudain qu'inattendu, en particulier auprès des adolescents, qui n'a pas manqué de susciter des interrogations. Alors que Ten Ten se hisse en tête des applications les plus téléchargées sur iOS et Android, le gouvernement et les médias s'inquiètent des risques potentiels liés à la collecte de données personnelles et à l'utilisation de cette application par les plus jeunes.

Simple comme un talkie-walkie

Ten Ten est une application française lancée il y a plus d'un an, qui offre à ses utilisateurs la possibilité de communiquer par messages vocaux instantanés. Son fonctionnement, d'une simplicité déconcertante, rappelle celui d'un talkie-walkie : il suffit d'appuyer sur la photo de profil d'un contact, de maintenir le doigt enfoncé et de parler. La voix est alors transmise en temps réel à l'interlocuteur, qui peut y répondre tout aussi spontanément. Nul besoin pour le destinataire d'être actif sur l'application, ni même d'avoir déverrouillé son téléphone : le message vocal surgit soudainement du haut-parleur de son smartphone, à la manière d'une conversation en face-à-face. Cette immédiateté, qui abolit la frontière entre le virtuel et le réel, confère à Ten Ten un caractère novateur et attrayant, en particulier pour les plus jeunes, habitués aux échanges rapides et informels.

Succès viral

Le succès fulgurant de Ten Ten, qui a gagné plusieurs millions d'utilisateurs en quelques jours, s'explique en partie par la viralité de certaines vidéos publiées sur TikTok. Vers le 20 mai, des jeunes utilisateurs ont commencé à partager des contenus mettant en scène des situations burlesques ou des mises en garde liées à l'utilisation de l'application, suscitant l'engouement et la curiosité de leurs abonnés. La simplicité de l'interface et la facilité d'usage de l'application ont également joué un rôle déterminant dans cette réussite. Ce succès rappelle celui d'autres applications comme Yubo ou Gossip, qui avaient elles aussi connu une popularité fulgurante avant de retomber dans l'oubli.

Inquiétudes à plus haut niveau

Très vite, l'application a suscité des inquiétudes, relayées par les médias et les pouvoirs publics. Au cœur des préoccupations : la question de la collecte et de l'utilisation des données personnelles. Si Ten Ten assure ne pas récolter plus d'informations que la plupart des applications, certains points restent à éclaircir, notamment la localisation des serveurs aux États-Unis. Au-delà de cet enjeu crucial, d'autres risques ont été pointés du doigt notamment par la porte-parole du ministère de l'Intérieur. Dans un message publié sur X (anciennement Twitter), Camille Chaize a mis parents et enfants en garde : « Derrière le fun, se cachent de sérieux dangers pour la vie privée et la sécurité en ligne. L'application augmente le risque de harcèlement en ligne et d'intrusion dans la vie privée. L'utilisation de Ten Ten doit être faite avec une grande prudence ». La possibilité pour des adolescents de discuter avec des inconnus a également été épinglée, tout comme le caractère potentiellement intrusif de l'application, susceptible de perturber les cours et le sommeil des jeunes utilisateurs. Face à ces inquiétudes, les fondateurs de Ten Ten tentent de rassurer. Les responsables affirment travailler « main dans la main » avec l'État pour garantir la confidentialité des données et mettre en avant des options permettant de limiter les interactions non désirées. Un angle mort demeure : les conversations étant éphémères et non stockées, elles échappent par nature à tout contrôle et ne laissent pas de trace, à l'image des échanges téléphoniques classiques.

Photos liées à l'article
© CC0
Multimédia

À la croisée de Destiny et Warframe, The First Descendant s'invite dans la mêlée

The First Descendant s'inscrit dans la lignée des looter-shooters gratuits à la troisième personne (TPS) qui ont fait leurs preuves ces dernières années, comme Destiny 2 ou Warframe. Ce TPS science-fiction s'inspire largement de s...
Lire la suite
À la croisée de Destiny et Warframe, The First Descendant s'invite dans la mêlée
Multimédia

Wide 400, Fujifilm réinvente son appareil instantané grand format

Fujifilm ravive le format instantané Wide avec son nouvel Instax 400, un appareil photo au design radical qui mise sur la simplicité et l'automatisation. Destiné aux amateurs de clichés grand format, ce boîtier robuste promet des ...
Lire la suite
Wide 400, Fujifilm réinvente son appareil instantané grand format
Multimédia

Les dark patterns, nouvelle frontière de l'éthique numérique entre persuasion et...

Une étude internationale révèle que 97 % des sites web et applications utilisent des techniques de manipulation pour influencer le comportement des utilisateurs. Ces " dark patterns ", ou interfaces trompeuses, vont du simple bout...
Lire la suite
Les dark patterns, nouvelle frontière de l'éthique numérique entre persuasion et manipulation